Search for content, post, videos

A. Colau gèle l’ouverture de nouveaux commerces touristiques dans le centre de Barcelone

La mairie de Barcelone a décidé de suspendre pendant un an toutes les nouvelles licences d’activités en relation avec le tourisme ou les loisirs dans les quartiers du centre historique. Les hôtels comme les consignes sont concernés. 

La veille ville ne verra plus de nouveaux bars ou supermarchés ouvrir dans les mois à venir. La mairie de Barcelone a décidé le 14 octobre dernier de suspendre pendant au moins un an la concession de licences pour lancer des activités publiques de concurrence commerciales et alimentaires dans le quartier de Ciutat Vella. Cette mesure marque le début de la révision du plan des usages de cette zone. La suspension pourrait être reconduite à une année supplémentaire.

Dans certains cas, la concession de licences était déjà paralysée, comme pour les bars, restaurants, hôtels et appartements touristiques. Cependant, ces licences pouvaient se vendre afin de lancer l’activité dans une autre zone de Barcelone. Mais aujourd’hui, ce marché des licences n’est plus possible. Cependant la Rambla et la zone portuaire ne sont pas concernées par cette mesure, car ces lieux possèdent leur propre plan d’usage.

Gérer le tourisme

Ainsi, la mesure touche un grand nombre d’activités liées au tourisme comme la location de véhicules à mobilité personnelle (segways ou trottinettes électriques), les boutiques d’alimentation, les consignes pour bagages, les machines de libre-service alimentaire ou même les agences de voyages qui proposent des tickets pour assister à des événements barcelonais. D’autres secteurs ne sont pas considérés de concurrence publique et pourront donc ouvrir, comme les librairies, les galeries d’art et les magasins de chaussures.


Ecouter le podcast : Que se passe-t-il avec les segways à Barcelone ?


Les licences sont même suspendues pour ceux qui avaient fait une demande au préalable d’un premier certificat urbanistique dans ce quartier. Ceux qui attendent une licence de travaux, soit près de 70 cas, ne verront pas leur licence suspendue. Selon le journal El Periódico la conseillère municipale de Ciutat Vella Gala Pin a rappelé “la nécessité de gérer le tourisme et de combattre le bruit”. Elle a également ajouté que la révision du plan de Ciutat Vella figurait dans le programme électoral de Barcelona En Comú.