Search for content, post, videos

Les indépendantistes à Madrid pour leur procès

Depuis le début de l’année, les membres du gouvernement catalan passent devant la justice suite au référendum indépendantiste non autorisé de novembre 2014. Ce matin, de nombreuses personnalités, dont l’ancien président Artur Mas, ont manifesté à Madrid pour protester contre un procès qu’ils jugent illégitime.

“Je reconnais tous les faits qui me sont reprochés, j’ajoute même que j’avais l’obligation de faire ce que j’ai fait”. C’est par ces mots que Francesc Homs assume devant le tribunal suprême de Madrid le rôle qu’il a joué lors de l’organisation du référendum indépendantiste non autorisé le 9 novembre 2014.

En sa qualité de conseiller de présidence en Catalogne, que l’on pourrait comparer à la fonction de Premier ministre en France, Francesc Homs est accusé par le ministère public de prévarication administrative et désobéissance grave. L’ancien conseiller risque 9 ans d’inéligibilité et une lourde amende. En début de mois, c’était Artur Mas, à l’époque président de la Catalogne, et différents de ses ministres qui étaient jugés, risquant la même peine.

Manifestation devant le tribunal

Artur Mas, des membres du gouvernement catalan et différents responsables associatifs ont fait le trajet jusqu’à Madrid pour manifester devant le tribunal. Francesc Homs a fait une déclaration, plutôt souriant, pour affirmer que si les indépendantistes étaient condamnés, ce serait “la fin de l’Etat espagnol”.

La foule indépendantiste qui a emmené une urne géante en carton pour l’exhiber devant les portes du tribunal a scandé le célèbre “independencia, volem votar” (“indépendance, nous voulons voter”).

Homs: “Suspendimos la consulta e hicimos un proceso participativo”

Les premiers verdicts devraient être connus aux alentours de la semaine de Pâques.