Search for content, post, videos

Vers une fermeture des bars et discothèques du port de Barcelone

club barcelone

La maire Ada Colau ouvre un chantier qui pourrait révolutionner le front de mer barcelonais. Le conseil municipal envisage une fermeture des bars musicaux et discothèques du port de la ville, dans la zone dite de la Vila Olimpica. 

Cette zone de loisirs symbolise à elle seule les dérives de la Barcelone post-olympique. Oriol habite depuis toujours à la Barceloneta. Ce trentenaire qui travaille dans le secteur industriel confie à Equinox “que ces bars et boites n’offrent rien au quartier à part de l’ivresse de rue, des bagarres et l’arrivée massive de prostituées”. “Je promenais avec mon ami au sortir d’une discothèque du port, quand une fille apparemment droguée lui a sauté dessus pour lui proposer un rapport sexuel, et de manière particulièrement agressive” se désole Emma, une jeune Française de Barcelone.

Unité

La mairie de Barcelone a repéré 24 locaux, des bars et des boites de nuit, qui posent problème et seront fermés d’ici à 2022. Il s’agit des établissements situés en contre-bas, tout juste face aux bateaux amarrés dans le port. Le plan est ambitieux. Trop ambitieux pour Oriol qui pense que “la mairie n’arrivera pas au terme de son projet, on en parle depuis des dizaines d’années et rien ne se fait jamais”.

Cependant, et c’est assez rare pour le souligner, la maire de Barcelone ne rencontre aucune opposition au sein des groupes politiques formant le conseil municipal de Barcelone. Au contraire, certains veulent aller encore plus loin, comme les libéraux de Ciutadans qui ne seraient pas contre étendre la fermeture aux grandes discothèques du bord de la plage. Les indépendantistes de centre-droit du PDeCAT soutiennent le projet, mais veulent plus de précisions sur le calendrier de mise en place des travaux.

Ambitions

2022, annoncent fièrement les équipes d’Ada Colau pour inaugurer le nouveau port. En plus de la fermeture des discothèques, c’est une réurbanisation totale que prévoit la mairie. Une grande zone piétonne dans le brise-lames de Marina où stationnent aujourd’hui les taxis, une amélioration des connexions avec le parc du Port Olímpic, une nouvelle Rambla-Paseo pour accéder au Centre de Voile : la mairie voit grand.

Les bars laisseront place à des structures valorisant le sport annonce Ada Colau. Oriol, malgré les doutes sur la viabilité du projet, espère que “l’on redonnera sa place à la mer et aux pêcheurs, en ouvrant des écoles de formation dans le domaine”. 

La bonne marche de ce projet sera un des grands enjeux des élections municipales de Barcelone qui auront lieu l’an prochain.