Les 5 commandements pour survivre en colocation à Barcelone

par Idriss Moutia

Qu’on soit étudiant ou jeune travailleur à Barcelone, il y a de fortes chances qu’on se retrouve à partager son logement avec de parfaits inconnus pour une durée indéterminée. Bien loin du film ‘L’auberge Espagnole’ la vie en communauté requiert bien des efforts et une certaine ouverture d’esprit.

Voici les cinq règles d’or à suivre si vous voulez survivre en colocation.

1. La vaisselle et le ménage tu feras

Un esprit sain dans un appartement sain. Et c’est mieux ainsi. On appellerai pas ça une corvée si c’était plaisant, mais ça reste indispensable. Alors pourquoi ne pas en faire un rituel? Ce sera l’opportunité de passer plus de temps ensemble et d’apprendre à se connaître. Et si par mégarde ton colocataire oublie de laver sa tasse, fais-le pour lui et tu gagneras la palme du meilleur colocataire.

2. Porte fermée, tu n’entreras pas

Parce qu’on a tous besoin de son moment à soi de temps à autre, une porte fermée dans une colocation est l’équivalent d’une pancarte « ne pas déranger » à l’hôtel. Qui voudrait être dérangé pendant un marathon de ‘Game of Thrones’ ou être vu avachi sur son lit après une longue journée. Néanmoins, une porte entrouverte? La voie est libre pour savoir qui a mangé le dernier Granola!

3. Si tu finis, tu rachèteras

On a tous eu la fausse joie, de rentrer chez soi, d’ouvrir le placard et de trouver le paquet de Granola vide… Si on s’est accordé à partager les produits du quotidien, il est normal que celui qui les finit, les remplace le plus vite possible. Et cela va de soi pour tous les produits de survie c’est-à-dire le liquide vaisselle, le gel douche, le café et le plus important de tous : le Nutella!

4. Tes poils dans le lavabo tu retireras

Si se raser fait partie de nos moeurs collectives et reste une nécessitée pour beaucoup, personne n’a besoin de voir la scène de crime. Personne. Ne pas oublier que la salle de bain reste une pièce commune et le confort de tous repose sur sa propreté. Nul ne veux commencer sa journée par une visite de la déforestation amazonienne.

5. De la vie en coloc tu profiteras

Parce que le vivre ensemble c’est aussi s’amuser. Certes, peut-être que ses six invités ne faisaient pas partie de ton plan ‘Netflix and Chill’ du vendredi soir; tout comme tes reprises de Beyoncé sous la douche le dimanche matin ne faisait partie du sien, il n’est reste pas moins que la colocation n’est pas éternelle. Elle reste pour beaucoup une courte période de nos vies, alors soyons indulgent et essayons de profiter.

Recommandés pour vous

Accepter la politique de confidentialité. Accepter Lire plus

Normes légales