Search for content, post, videos

L’anti-indépendantiste J.Borrell devient ministre des Affaires étrangères espagnol

Le ministre nommé à la tête de la diplomatie espagnole Josep Borrell est un fervent défenseur de l’unité de l’Espagne.

“On a besoin d’un gouvernement qui va désinfecter la Catalogne”. Ainsi s’exprimait en novembre dernier le socialiste Josep Borrell lors d’un meeting de soutien au candidat Miquel Iceta pendant la campagne électorale qui suivit la déclaration unilatérale d’indépendance.

Josep Borrell, 71 ans, devient le nouveau ministre des Affaires étrangères espagnol du gouvernement du président socialiste Pedro Sanchez. Discours enflammés lors des manifestations anti-indépendantistes barcelonaises, livre à charge contre le souverainisme catalan, Josep Borrell est probablement le socialiste le plus ardent pour défendre l’unité de l’Espagne. Ancien président du parlement européen (2004-2007), Borrel a un joli carnet d’adresses et reste très apprécié sur la scène internationale.  Déjà présent dans les gouvernements socialistes de 1991 à 1996, Borrel possède une compétence qui rassure dans un gouvernement dirigé par l’ultra-novice Pedro Sanchez.

Le nouveau ministre rééquilibre également les relations avec les indépendantistes. Si Pedro Sanchez a pu mettre dehors Mariano Rajoy et prendre sa place, c’est grâce aux 17 voix des parlementaires indépendantistes. La droite, l’intelligentsia espagnole, mais aussi les barons locaux du socialisme sont sur le qui-vive pour s’assurer que Pedro Sanchez n’offre pas d’avantage aux indépendantistes, dans le cadre d’un accord secret qui aurait été passé afin de garantir l’investiture du nouveau premier ministre.

Colère catalane

Tandis que sur son compte Twitter, Manuel Valls se réjouit de la nomination de Josep Borrell, “une excellente nouvelle pour l’Espagne et l’Europe”, le camp indépendantiste, lui , enrage. Carles Puigdemont lui aussi sur le réseau social réagit à la nomination de Borrel pour lamenter que “l’on ressort des profils d’une autre époque qui tiennent un discours de haine”.

Le match international est relancé. Samedi, la Catalogne aussi a nommé son ministre des Affaires étrangères : Ernest Maragall. Il est intéressant de noter les similitudes entre les deux profils. Borrel comme Maragall sont tous deux catalans, l’un est né à Lleida, l’autre à Barcelone.  Les deux diplomates ont été ministres dans les années 90 et sont doyens de la vie politique à 71 et 74 ans. Ils proviennent également du parti socialiste. Mais tandis que Josep Borrell flirtait avec le parti anti-indépendantiste Ciutadans, Maragall faisait le chemin inverse en rejoignant les souverainistes catalans.