Search for content, post, videos

Le ministre de la Culture espagnol: “Il n’y a que des noirs en France” ?

Le nouveau ministre des Sports et de la Culture Màxim Huerta est sous le feu de la critique pour une série de tweets polémiques et injurieux.

A chaque nomination d’un nouveau gouvernement, c’est la même chose: les internautes ressortent les écrits les plus polémiques des ministres entrants. Souvent, le réseau social Twitter est une mine d’or de dérapages en tout genre. Le nouveau ministre de la Culture et des Sports Màxim Huerta semble battre le record en la matière. Propos à caractère raciste et injurieux: le florilège est impressionnant.

Màxim Huerta est novice en politique, il est écrivain à l’origine. Comme beaucoup de personnalités publiques, il a le tweet facile et sans finesse. En mai 2010, il demandait”s’il n’y avait que des noirs en France”. Huerta ayant effacé le message quelques heures avant sa prise de fonction ministérielle, impossible de savoir dans quel contexte s’exprimait l’écrivain. Cependant, le ton général de son compte Twitter à cette époque était dans le cynisme, l’humour et une forme de provocation.

Un autre tweet, qui s’avère assumé cette fois-ci car il est encore en ligne, déclenche une vive polémique en Catalogne car Huerta affirme “chier sur l’indépendantisme” (sic). Un message qui date de 2010 alors que la Catalogne avait négocié avec l’Etat central une plus large autonomie politique. Quim Torra et Carles Puigdemont ont demandé au président espagnol Pedro Sánchez qu’il retire le ministère de la Culture à Màxim Huerta en raison de sa “haine anticatalan”. Pedro Sánchez avait violemment chargé Quim Torra en le comparant à un Le Pen espagnol lors de sa prise de fonction. Des vieux tweets aux accents antiespagnol de Quim Torra avaient été là aussi ressortis.

Encore plus surprenant, celui qui hérite du ministère des Sports avouait, toujours sur Twitter, ne rien connaître dans le domaine sportif et particulièrement au football.

Un commentaire sexiste sur les seins de la journaliste Ana Rosa a été publié en avril 2010.

Enfin, celui qui devient ministre aujourd’hui publiait régulièrement des messages contre la professionnalisation de la politique. Le tweet le plus singulier est celui où Huerta dit que “si tu deviens ministre tu peux faire ce que tu veux”.