Search for content, post, videos

Le Raval de Barcelone submergé par les toxicomanes dormant dans les rues

Le Raval attire un tourisme de drogués du monde entier. La situation devient invivable pour les Barcelonais. 

Les habitants du Raval sont à bout de nerfs. Depuis deux ans, l’ambiance du quartier populaire s’est dégradée. A Barcelone, globalement il n’existe pas de zone de non-droit similaire à la France. La police entre partout. Cependant depuis quelques temps, le Raval a vu déferler une nouvelle forme de tourisme : le narcotourisme.


Lire aussi : Le centre-ville de Barcelone en lutte contre le narcotourisme 


 

Non seulement les dealers vendent de l’héroïne dans des appartements spécialement loués pour le trafic, mais ils proposent des chambres pour que les consommateurs  puissent se piquer directement sur place. Dans un total surréalisme, sil n’y a plus de place à l’intérieur des appartements, les dealers installent à même la rue des matelas pour que les toxicomanes s’endorment après leur shoot.

Avec l’arrivée de la saison estivale, selon les habitants du Raval, la situation empire avec l’arrivée de touristes éméchés et particulièrement demandeurs “d’appartements où l’héroïne est disponible”. Résultat : certains s’endorment un peu partout dans les rues du Raval, transformant ce quartier en squat géant.

Les photos que diffusent aujourd’hui Equinox ont été prises directement par les habitants du quartier au cours des deux dernières semaines.