Search for content, post, videos

Grève – Les chauffeurs de taxi offrent des trajets gratuits vers les hôpitaux

La grève illimitée des chauffeurs de taxis continue à Barcelone. Pour protester contre les VTC, la Gran Via est bloquée depuis plusieurs jours par des milliers de taxis. Le secteur assure depuis hier un service minimum.

Depuis vendredi, il était quasi impossible de trouver des taxis dans Barcelone. Ces derniers sont en grève indéfinie pour s’opposer aux applications qui proposent aux particuliers des trajets dans des véhicules avec chauffeurs, comme Cabify ou Uber. Les taxis considèrent depuis plusieurs années qu’il s’agit d’une concurrence déloyale. Mais la semaine dernière, leur colère a redoublé après la décision du gouvernement espagnol de suspendre et déposer un recours contre la norme de l’Aire Métropolitaine de Barcelone qui limitait le ratio maximum de VTC à un VTC pour 30 taxis.

Service gratuit

Les représentants des principaux syndicats du secteur négocient avec le ministère des Transports espagnol afin de trouver un terrain d’entente. En attendant d’être satisfaits, les taxis ont décidé hier de maintenir la grève et leur campement sur la Gran Via. Mais pour montrer leur bonne volonté, 1.000 véhicules ameneront et rameneront gratuitement les Barcelonais qui doivent se rendre à l’hôpital. La décision a été annoncée hier par les porte-paroles de syndicats, Alberto Álvarez Tito d’Elite Taxi et Luis López d’Agrupació Taxi Companys, durant une assemblée qui a eu lieu Passeig de Gràcia. Les personnes à mobilité réduite ayant des difficultés à prendre les transports en commun étaient oubliées depuis la semaine dernière.

Les taxis voteront ce soir s’ils maintiennent la grève ou non, en fonction des engagements qui seront pris par la Conférence Nationale du Transport qui se tient cet après-midi. Organisée par le ministère des Transports, cette réunion rassemble des responsables des transports des différentes communautés autonomes.

Soutenez Equinox, média libre

Totalement indépendant, Equinox tire l’essentiel de ses revenus des publicités d’annonceurs privés.

Basé en Catalogne et édité en français, Equinox ne peut prétendre ni aux aides à la presse catalanes ni aux aides à la presse françaises. Les premières étant réservées aux médias de langue catalane, les secondes aux médias du territoire français

Sponsoriser Equinox à titre personnel, c’est donc permettre à notre rédaction d’assurer son indépendance et sa continuité.

A quoi servent vos dons ?

✅ A offrir une information de qualité en ayant le temps de bien la fouiller
✅ A recruter davantage de collaborateurs pour vous offrir des reportages, infos pratiques, bons plans, podcasts et contenus inédits et pertinents
Pour devenir donateur, cliquez ici. Merci.