Search for content, post, videos

La raison pour laquelle la fête nationale est le 11 septembre en Catalogne

Comme chaque 11 septembre. la Catalogne célèbre sa fête nationale. Retour sur les origines de ce que l’on appelle populairement “La Diada”.

La Diada de l’Onze de Setembre est la fête nationale de Catalogne depuis 1886, et décrétée comme jour férié par l’article 8.1 du statut d’autonomie. La Diada commémore la chute de Barcelone, qui est tombée aux mains des troupes du roi d’Espagne le 11 septembre 1714. De fait, une partie des Catalans considèrent que la ville est aux mains des Espagnols depuis trois siècles et qu’il est temps de la libérer via le processus indépendantiste. Si depuis le début des années 2010, ce sont des millions de personnes qui défilent dans les rues pour réclamer l’indépendance, la Diada fut à la fin du XIXe siècle plus confidentielle. Connotée religieusement, la fête se célébrait à la très identitaire cathédrale del Mar à Barcelone.

En 1888, à l’occasion de l’Exposition universelle, une statue en hommage à Rafael Casanova est érigée, non loin de la place Urquinaona, nouveau lieu idéal pour se rassembler lors de la Diada. Casanova était le premier ministre de la Catalogne (conseller en cap) lors de la chute de Barcelone en 1714.

Resultado de imagen de rafael casanovaRésistant jusqu’au dernier instant, il fut blessé lors de la prise de la ville et devint un héros du catalanisme. Au début du XIXe siècle, la figure de Rafael Casanova fut récupérée par les intellectuels et politiques de la Renaissance (Renaixença) catalane. Symbole de la lutte pour les libertés de Barcelone, Casanova est encore honoré chaque 11 septembre par une gerbe de fleurs, déposée au pied de sa statue par le président de la Catalogne.

A partir de 1936, la Diada, comme quasiment tous les symboles identitaires catalans, fut interdite par la dictature du général Franco, bien qu’elle était célébrée dans la plus grande clandestinité. La première Diada autorisée de l’ère moderne a eu lieu le 11 septembre 1977, deux ans après la mort du dictateur.

La Diada, moteur de l’indépendance

Depuis 2012, date de lancement du mouvement moderne d’indépendance, des millions de Catalans se réunissent dans les rues de Catalogne pour réclamer pacifiquement l’indépendance. Les associations activistes comme l’Assemblée Nationale de Catalogne (ANC) et Omnium ont pris le contrôle de l’organisation de la Diada annuelle. Chaque année, un événement visuel est organisé afin de tenter d’attirer l’attention internationale. Chaîne humaine reliant la frontière française jusqu’au sud de la Catalogne, flèche humaine se dirigeant vers le parlement, chaque année dans une ambiance familiale, la Diada est un grand succès populaire.

L’an dernier, dans une Barcelone post-attentat et à 19 jours du référendum non autorisé par l’Espagne, la “Diada” fut singulière. Ce fut le coup d’envoi d’un rythme infernal qui changea le cours de l’histoire politique de la Catalogne et de l’Espagne.

Cette année, la Diada est également unique en son genre: c’est la première fois que l’événement se déroulera tandis que l’ancien gouvernement de Puigdemont, l’ex présidente du Parlement, et les anciens leaders de l’ANC et Omnium sont en prison ou en exil.