Search for content, post, videos

Grève à l’aéroport de Barcelone pour le Mobile World Congress

Alors que le Mobile World Congress approche, les agents de sécurité de l’aéroport Barcelona-El Prat convoquent une grève du 24 février au 3 mars pendant l’événement. Ils demandent de meilleures conditions de travail.

Le Mobile World Congress, le célèbre salon du mobile se tient à Barcelone du 25 au 28 février. Devenu une référence internationale dans le secteur, il avait attiré l’an dernier 107.000 visiteurs, venant de 205 pays différents. Avec autant de voyageurs attendus à l’aéroport de Barcelone à cette période, les employés de la sécurité ont choisi de convoquer une grève afin de faire entendre leurs revendications. Selon plusieurs sources syndicales, le préavis de grève du 24 février au 3 mars a été officiellement déposé auprès du ministère du Travail catalan.

Le personnel, composé de 480 employés, réclame de meilleures conditions auprès de Trablisa, l’entreprise chargée du service de sécurité depuis juin 2018. Les agents demandent une hausse du personnel à l’aéroport, afin d’assurer un service de qualité, d’avoir leurs jours de repos nécessaires et du temps pour recevoir plus de formation.

Menace de grève des taxis

Selon Europa Press, Juan Carlos Giménez conseiller du personnel a demandé une médiation avec la Generalitat, même si le gouvernement connaît déjà la situation. Lors de l’été 2017, Juan Carlos Giménez était déjà porte-parole du comité de grève Eulen. L’absence des travailleurs avait provoqué des files d’attente interminables à l’aéroport Barcelona-El Prat.

Les grèves sont souvent convoquées lors de périodes de forte affluence à Barcelone, comme les vacances ou le Mobile World Congress. À l’heure actuelle, les chauffeurs de taxis menacent également de suivre le mouvement à travers une grève indéfinie durant l’événement. Dans la suite de leur conflit avec les VTC, ils demandent au gouvernement que ces véhicules de location avec chauffeur se réservent au moins un jour à l’avance.