La raison pour laquelle la fête nationale est le 11 septembre en Catalogne

par Nico Salvado

Comme chaque 11 septembre. la Catalogne célèbre sa fête nationale. Retour sur les origines de ce que l’on appelle populairement “La Diada”.

La Diada de l’Onze de Setembre est la fête nationale de Catalogne depuis 1886, et décrétée comme jour férié par l’article 8.1 du statut d’autonomie. La Diada commémore la chute de Barcelone, qui est tombée aux mains des troupes du roi d’Espagne le 11 septembre 1714. De fait, une partie des Catalans considèrent que la ville est aux mains des Espagnols depuis trois siècles et qu’il est temps de la libérer via le processus indépendantiste. Si depuis le début des années 2010, ce sont des millions de personnes qui défilent dans les rues pour réclamer l’indépendance, la Diada fut à la fin du XIXe siècle plus confidentielle. Connotée religieusement, la fête se célébrait à la très identitaire cathédrale del Mar à Barcelone.

En 1888, à l’occasion de l’Exposition universelle, une statue en hommage à Rafael Casanova est érigée, non loin de la place Urquinaona, nouveau lieu idéal pour se rassembler lors de la Diada. Casanova était le premier ministre de la Catalogne (conseller en cap) lors de la chute de Barcelone en 1714.

Resultado de imagen de rafael casanovaRésistant jusqu’au dernier instant, il fut blessé lors de la prise de la ville et devint un héros du catalanisme. Au début du XIXe siècle, la figure de Rafael Casanova fut récupérée par les intellectuels et politiques de la Renaissance (Renaixença) catalane. Symbole de la lutte pour les libertés de Barcelone, Casanova est encore honoré chaque 11 septembre par une gerbe de fleurs, déposée au pied de sa statue par le président de la Catalogne.

A partir de 1936, la Diada, comme quasiment tous les symboles identitaires catalans, fut interdite par la dictature du général Franco, bien qu’elle était célébrée dans la plus grande clandestinité.

La première Diada autorisée de l’ère moderne a eu lieu le 11 septembre 1977, deux ans après la mort du dictateur. Très encadré par les cadres politiques espagnols, aussi bien dans les préparatifs que lors de la manifestation, à laquelle assisteront 35.000 personnes dans la commune de Sant Boi de Llobregat. Les participants réclamaient alors un nouveau statut d’autonomie et des compétences institutionnelles et politiques renforcées pour la Catalogne.

La Diada, moteur de l’indépendance

La Diada repris ses lettres de noblesse en  2012, date de lancement du mouvement moderne d’indépendance, des centaines de milliers de Catalans se réunissent dans les rues de Catalogne pour réclamer pacifiquement un nouvel état.  Les associations activistes comme l’Assemblée Nationale de Catalogne (ANC) et Omnium ont pris le contrôle de l’organisation de la Diada annuelle. Chaque année, un événement visuel est organisé afin de tenter d’attirer l’attention internationale. Chaîne humaine reliant la frontière française jusqu’au sud de la Catalogne, flèche humaine se dirigeant vers le parlement, chaque année dans une ambiance familiale, la Diada est un grand succès populaire.

En 2017, dans une Barcelone post-attentat et à 19 jours du référendum non autorisé par l’Espagne, la Diada fut singulière. Ce fut le coup d’envoi d’un rythme infernal qui changea le cours de l’histoire politique de la Catalogne et de l’Espagne.

diada catalogne

L’an dernier, la Diada fut également unique en son genre: c’est la première fois que l’événement se déroulera tandis que l’ancien gouvernement de Puigdemont, l’ex-présidente du Parlement, et les anciens leaders de l’ANC et Omnium sont en prison ou en exil.

Programme de la Diada 2019

Cette année, le point d’orgue de la journée se situera à 16h pour le début de la grande manifestation convoquée par l’association indépendantiste ANC et soutenue par de nombreuses autres entités. Elle se tiendra Plaça Espanya et s’étendra sur les six rues qui en partent, pour former une étoile.

Les indépendantistes favorables à la poursuite d’une ligne dure organisent une manifestation alternative à 13h devant le parlement pour réclamer l’investiture de Carles Puigdemont à la présidence de la Catalogne et la fin de la suspension de la déclaration d’indépendance. En octobre 2017, Carles Puigdemont avait en effet déclaré l’indépendance avant de la “suspendre” quelques secondes plus tard, en raison de négociations en cours. A la tête de ce mouvement alternatif, l’acteur Toni Alba proche de l’ancien président. Les manifestants rejoindront ensuite la grande convocation de l’après-midi.

Enfin la gauche anti-capitaliste se réunira à 18h30 plaça Urquinaona pour rejoindre à pied la Plaça Comercial du Born où plusieurs discours sont prévus sous le slogan “Organisons le pouvoir du peuple, vers l’indépendance sans entourloupe”.

Recommandés pour vous

Accepter la politique de confidentialité. Accepter Lire plus

Normes légales