L’Etat d’urgence prolongé jusqu’au 23 mai en Espagne

par Rédac Equinox Radio Barcelone
espagne quarantaine

Le Premier ministre présente son plan de déconfinement pour l’Espagne. Un programme complexe, dont les dates sont à prendre avec la plus grande des précautions.   

“Il n’y a pas un calendrier fermé pour le déconfinement », indique le Premier ministre espagnol Pedro Sanchez. « La réalité de l’Espagne est trop incertaine pour annoncer des dates de déconfinement comme l’ont fait la France ou l’Italie ».  Le plan du gouvernement pour sortir le pays de la quarantaine ressemble plus à un brouillon qu’à une feuille de route. L’Etat d’Urgence restera en vigueur au moins jusqu’au 23 mai et le chef du gouvernement n’exclut pas d’autre prolongations.

Phase 1

Pour la fin de la quarantaine, le seul élément stable est la « phase 1 » comme la nomme le Premier ministre. Elle débutera le 11 mai avec l’ouverture des petits commerces et des terrasses de restaurants à 40% de leur capacité, à condition que la courbe de contagions reste stable. Jusqu’à cette date, le confinement total restera la règle, sauf pour les enfants qui peuvent sortir une heure par jour dans un périmètre d’un kilomètre autour du domicile. Les sportifs pourront courir à partir de samedi.

Phase 2

Pour la suite, le pays entre dans un abscons système de phases qui pourront évoluer plus ou moins vite selon les territoires et l’impact du Covid19.  Les provinces (équivalentes des département en France)  peuvent se trouver en phase 1, 2 ou 3 indépendamment les unes des autres. Chaque phase durerait au minimum deux semaines.

La phase 2 prévoit l’ouverture des cinémas, théâtres, lieux d’exposition, monuments avec une limitation de la capacité, ainsi que l’intérieur des restaurants qui pourront exploiter 30% maximale de leur capacité. Les spectacles pourront avoir lieu avec un maximum de 400 personnes si la séparation entre les personnes est respectée.

Phase 3

La phase 3 contient l’ouverture des plages, et un passage de 30 a 50 % de la capacité exploitable des théâtres,  restaurants, et cinémas.

La nouvelle normalité telle que l’appelle Pedro Sanchez, pourrait débuter, et le conditionnel est de mise à partir de la fin du mois de juin. Jusqu’à cette date les déplacement seront circonscrits à l’intérieur de la province. Par exemple pour un Barcelonais, il ne sera pas possible d’aller ni à Gérone, ni à Tarragone.

Situation de la frontière

Le Premier ministre n’a donné aucune indication sur l’ouverture de la frontière. Les conditions en vigueur pour passer d’un pays à l’autre sont disponibles en cliquant ici.

Recommandés pour vous

Accepter la politique de confidentialité. Accepter Lire plus

Normes légales