Les musées de Barcelone préparent leur réouverture pour juin

par Leslie Singla

Face à la situation actuelle, les musées de Barcelone travaillent activement sur leur réouverture dans les prochaines semaines. De la sécurité aux expositions, de nombreux changements sont au programme.

Selon le plan de déconfinement du gouvernement espagnol, les musées seraient autorisés à ouvrir leurs portes lors de la phase 1. Si tout se déroule selon le calendrier prévu, cette étape débuterait le lundi 11 mai. Toutefois, les établissements culturels pourront accueillir seulement 30% de leur capacité d’accueil maximale et aucune activité ne pourra être organisée. Six grands musées de Barcelone sont en train d’étudier pour rouvrir au public à la même date au mois de juin: MNAC, MACBA, Musée Picasso, Fundació Joan Miró, Fundación Tàpies et CCCB. Le Musée National d’Art de Catalogne précise que la tâche est loin d’être aisée. Le lieu doit gérer 150 travailleurs internes et 150 externes. Si les employés pourraient retourner progressivement à leur poste à partir du 11 mai, plusieurs semaines sont encore nécessaires avant de pouvoir accueillir les visiteurs.

De son côté, Emmanuel Guigon, le directeur du musée Picasso de Barcelone, explique à nos confrères d’El País qu’une réouverture ne peut pas se faire en une journée. « Les directeurs des musées de Barcelone se réunissent chaque semaine en vidéoconférence. Il y a peu, il était évoqué d’ouvrir pour La Mercè (fête annuelle de la ville en septembre, ndlr). Maintenant l’idée est de faire une ouverture commune mi-juin. Ça serait l’idéal mais rien n’a été défini explique le Franco-suisse. La date du 11 mai peut convenir pour les petits musées dans des petites villes ».

Une nouvelle organisation

Pour s’adapter aux nouvelles mesures, les lieux culturels travaillent sur leur organisation interne et les différents équipements pour assurer des visites confortables en tout sécurité. Par exemple, les entrées en ligne seront privilégiées et les documents papiers et audioguides seront supprimés. Le MNAC pense également à automatiser ses ascenseurs, afin que le public n’ait pas à appuyer sur un bouton.

En plus de réfléchir à la sécurité des visiteurs et employés, les lieux culturels repensent également leurs expositions. Le musée Picasso devait inaugurer ce printemps Picasso et les bijoux de l’artiste, mais l’exposition est finalement reportée à 2021. « On ne peut pas dépenser 500.000 euros pour 10.000 visiteurs. C’est comme faire un livre merveilleux qui reste dans une armoire. C’est absurde » explique Emmanuel Guigon. En plus d’une capacité d’accueil maximale réduite, les musées devront faire face au manque de touristes étrangers, représentant habituellement la majorité des visiteurs.

Recommandés pour vous

Accepter la politique de confidentialité. Accepter Lire plus

Normes légales