Déconfinement: le casse-tête de l’ouverture des plages catalanes

par Colombe Freynet

Alors que la saison des baignades approche, comment garantir les distances sociales sur les plages catalanes pour limiter les risques de contagion ? Les mairies travaillent sur les différents protocoles de leur réouverture au grand public, prévue pour la phase 3 du déconfinement.

Si aujourd’hui les plages de la capitale catalane ne sont ouvertes qu’aux sportifs et à des tranches horaires spécifiques, le gouvernement a laissé à chaque commune côtière le soin de gérer leurs zones sablonneuses. Au sud de Barcelone, Vilanova et Sitges ont ainsi permis, en plus du sport individuel, les balades au bord de la mer. Mais le début de l’été et le déconfinement inquiètent. L’accès grand public aux plages est indispensable selon Manel Martinez, président de l’Association des plages de Sitges, pour qui « un été à 40°C avec des gens enfermés à la maison et interdits de descendre à la plage » serait inconcevable.

Courant juin, les plages catalanes se verront donc remplir de résidents puis du tourisme local dans un premier temps. Les mairies des communes aux alentours de Barcelone regorgent d’inventivité pour penser le retour sur les plages de demain.

Des drones au-dessus des plages de Sitges

À 30 minutes au sud de Barcelone, ce sont 19 plages soit près de dix kilomètres de banc de sable qu’il faut réorganiser. Des travaux de nettoyage et de montage de passerelles et balises sont déjà en cours. Contacté par Equinox, Guillem Escolà, responsable de la promotion des plages de Sitges, achève les préparatifs des nouvelles mesures sanitaires.  L’accès aux plages sera limité en fonction de leur surface et leur capacité maximale sera indiquée par des panneaux. Des agents de sécurité et les sauveteurs en mer veilleront au respect des distances sociales. La mairie envisage également de renforcer ce contrôle par un service de drones qui capterait les espaces de sable saturés. « Nous veillerons aussi à une désinfection maximale des douches, rince-pieds, des rampes d’accès et des toilettes, lesquels seront sous la responsabilité des chiringuintos » précise Guillem Escolà.

La plage de la Barceloneta bondée pendant l’été ©Mané Espinosa

Il y a quelques jours, la mairie a lancé la campagne «Oui, à Sitges», pour encourager le tourisme local et faire de Sitges une destination attractive qui garantit la sécuritaire sanitaire.

Un accès par tranches d’âges sur les plages de la Costa Brava

Sur la Costa Brava, les plages habituellement très fréquentées en été n’échapperont pas aux mesures sanitaires. La municipalité de Lloret de Mar propose de diviser ses bancs de sable en trois zones: celle des personnes âgées, celle des familles et une troisième zone réservée aux adultes sans enfants. Les distances sociales seront particulièrement surveillées dans le secteur des familles et les aires de jeux pour enfants seront nettoyées fréquemment. En revanche, les enfants ne pourront pas accéder au secteur « adulte » qui sera réservé aux groupes d’amis majeurs ou aux personnes seules. Enfin, la mobilité dans la zone des personnes âgées sera optimisée grâce à des passerelles placées sur le sable.

Plus au sud, à Salou, dans la province de Tarragone, le maire souhaite mettre en place des plages horaires pour accéder à la baignade. Tandis qu’en Catalogne Nord, la commune d’Argelès-sur-Mer envisage même un système de réservation en ligne pour pouvoir poser sa serviette en toute sécurité.

Marquage au sol, numerus clausus, tranches d’âges… Pour toutes les communes du littoral catalan, le problème de l’accessibilité aux plages cet été relève d’un véritable casse-tête aussi chinois que le virus.

 

Recommandés pour vous

Accepter la politique de confidentialité. Accepter Lire plus

Normes légales