Quarantaine (aussi) pour les Français de Barcelone qui rentrent

par Aurélie Chamerois
frontière france espagne

À partir de vendredi, tout individu entrant en Espagne devra observer un confinement de quatorze jours obligatoires. 

Depuis le début de l’état d’urgence le 14 mars dernier, les résidents français en Espagne peuvent légalement passer la frontière pour rejoindre leur domicile sur présentation de justificatifs de résidence (contrat de location, contrat de travail, certificado de empadronamiento, certificat d’inscription consulaire, etc). A partir du 15 mai, ils devront aussi se plier à une quarantaine de deux semaines à compter du jour de leur entrée sur le territoire espagnol.

Le gouvernement espagnol a adopté un nouveau décret ministériel, publié ce matin dans le Bulletin officiel de l’État, imposant le confinement pour toute personne venant de l’étranger et entrant en Espagne. La mesure restera en vigueur toute la durée de l’état d’urgence. Pour l’instant, l’état d’urgence est décrété jusqu’au 24 mai mais il pourra être prolongé.

Contacté par Equinox, le ministère de la Santé a confirmé que les résidents français en Espagne, même porteurs d’un NIE et « padrón », seront aussi concernés par cette mesure.

Strict confinement

Les voyageurs devront se confiner à domicile ou dans un logement dès leur arrivée sur le territoire espagnol et durant deux semaines. Ils sont autorisés à se déplacer uniquement pour acheter des aliments, produits pharmaceutiques ou de première nécessité, se rendre dans des centres sanitaires ou en cas de force majeure. Le port du masque est obligatoire pour tous les déplacements. Les autorités sanitaires peuvent les contacter par téléphone pour réaliser un suivi.

Les seules exceptions à ce nouveau dispositif sont les travailleurs transfrontaliers, transporteurs et professionnels de la santé n’ayant pas eu de contact avec des cas de Covid-19.

Recommandés pour vous

Accepter la politique de confidentialité. Accepter Lire plus

Normes légales