Albert Batlle : « Le monde de la nuit barcelonais est un foyer de contagion »

par Nico Salvado

Albert Batlle, maire adjoint de Barcelone en charge de la sécurité et membre de la direction du parti Units Per Avançar, reçoit Equinox pour une interview dans son bureau de la mairie du quartier de Sarrià dont il est élu. En charge de faire appliquer les restrictions afin de lutter contre le Covid, Batlle nous explique ses priorités. Et n’exclut pas de se présenter à la présidence du gouvernement catalan. 

Albert Batlle est la révélation politique et médiatique de la mairie de Barcelone depuis les dernières municipales de 2019. Aile droite de la coalition permettant à Ada Colau de diriger la ville avec les socialistes, l’homme a fait de la sévérité son leitmotiv et se félicite de « l’importante diminution de la délinquance à Barcelone depuis qu’il est aux manettes de la ville ».

Le rôle de la police de Barcelone

En charge de faire respecter les mesures de lutte contre le Covid en dirigeant la police municipale de Barcelone, Batlle estime qu‘ »il faut être compréhensif avec les citoyens qui ont vécu 3 mois de confinement. Il y a cependant des choses à réguler et moduler. Aujourd’hui la Guardia Urbana commence à sanctionner les personnes qui ne respectent pas le port du masque ou qui violent les distances de sécurité. » 

La fermeture des boites de Barcelone

Le gouvernement de Catalogne a fermé les discothèques de Barcelone et Batlle soutient sans ambages le décret. « Un facteur de contamination est le secteur de la nuit. En raison d’un manque de respect à la fois des gestes barrières de la part des jeunes clients et de la capacité maximale d’accueil de la part des patrons de boites. »

En revanche selon l’adjoint au maire « il faut soutenir les personnes qui font les choses bien, et les secteurs de la culture et les salles de sport ont bien fait les choses. Les règles de sécurité sanitaires sont respectées ». Albert Batlle plaide donc pour la réouverture de ces secteurs également fermés par le gouvernement de Catalogne.

Une complicité avec Manuel Valls

Albert Batlle cultive son image de shérif de la ville, partisan de la tolérance zéro, au point d’être comparé avec Manuel Valls. « J’ai une complicité avec Manuel Valls«  lâche Batlle. Regrettant cependant que l’ancien Premier ministre fut candidat aux municipales avec Ciudadanos. Un parti politique qui est « né il y 14 ans quand le conflit culturel, linguistique, n’existait pas et que Ciudadanos a contribué à créer » selon Batlle.

Albert Batlle candidat à la Generalitat ?

L’actuel adjoint au maire n’exclut pas de se présenter aux prochaines élections. « La situation catalane nécessite un changement politique profond. Il faut cesser le processus indépendantiste qui ne mène nulle part. Il faut certes augmenter les compétences du gouvernement catalan mais en le faisant d’une manière différente des 10 dernières années. Il faut le faire depuis le catalanisme modéré en créant une fédération représentant tous les courants de cette famille politique. Nous devons unir les libéraux, les sociaux démocrates, et mon courant, qui est celui de l’humanisme démocrate chrétien qui met la personne dans l’axe principal des politiques publiques ».

Les élections catalanes pourraient avoir lieu à l’automne si la situation sanitaire le permet.

L’interview d’Albert Batlle en vidéo

Recommandés pour vous

Accepter la politique de confidentialité. Accepter Lire plus

Normes légales