Le monde de la nuit annonce une grève de la faim à Barcelone

Publié le Mis à jour le
club barcelone

L’association des boîtes de nuit de Barcelone convoque une grève de la faim et un campement face au Palais de la Generalitat le 1er septembre. Il souhaite protester contre la fermeture des établissements depuis plusieurs mois. 

« Nous ne voulons pas perdre plus de temps, 6.120 heures soit 510 jours sans pouvoir travailler », c’est le cri du coeur des directeurs et travailleurs des boîtes de nuit en Catalogne. Les discothèques étant fermées depuis 17 mois, ils se mobilisent pour demander leur ouverture. Le syndicat des boîtes de nuit de Barcelone convoque une grève de la faim le 1er septembre. Les responsables des discothèques camperont indéfiniment sur la plaça Sant Jaume, face au siège du gouvernement catalan.

« Nous exigeons de travailler dans des conditions sûres, assez de la négligence du gouvernement, assez de cette injustice, nous luttons pour un traitement juste » écrit le syndicat dans son communiqué sur les réseaux sociaux.

Ouverture plus tardive

Pour l’instant, les bars et restaurants doivent toujours fermer leurs portes à 0h30. Quelques jours plus tôt, la Fédération catalane des activités nocturnes (FECASARM) a présenté un recours au Tribunal Supérieur de Justice Catalan contre cette restriction du gouvernement catalan. Elle demande une ouverture jusqu’à 01h pour les restaurants et une ouverture jusqu’à 03h30 pour les boîtes de nuit.

Le secrétaire de la fédération Joaquim Boadas a déclaré à Betevé que « ça n’a pas de sens que les restrictions sur les activités légales de la restauration et de la nuit se maintiennent alors qu’il n’y a plus de couvre-feu ».

Recommandé pour vous