Dictionnaire de Barcelone : lettre L

Publié le Mis à jour le
dictionnaire de barcelone lettre L

DICTIONNAIRE DE BarceloneTous les dimanches, Equinox publie son dictionnaire de Barcelone. Aujourd’hui la lettre L.

 

Lesseps (Ferdinand)

Ferdinand Lesseps barcelone

Le nom de Ferdinand de Lesseps résonne dans tout Barcelone. Une station de métro, une place dans le quartier de Gràcia et une école française portent le nom du plus populaire des Français de la capitale catalane au XIXe siècle. D’abord diplomate à Lisbonne, Tunis, puis en Egypte, ce diplômé en droit commercial est envoyé à Barcelone en 1842 et est promu à 37 ans Consul général. Au même moment, en Espagne, les Guerres Carlistes qui depuis 7 ans voient s’opposer partisans de la jeune Isabelle II et Carlistes, se soldent par une victoire des Isabellistes. Mais la Catalogne reste à l’écart de l’unité espagnole. Le marché catalan est menacé de ruine, les Britanniques inondant la région de leurs marchandises. Barcelone s’oppose à la régence du général Esperato. Alors que la ville l’a menée au pouvoir dans l’espoir d’un gouvernement progressiste, les Catalans dénoncent le despotisme militaire du Régent et sa politique fiscale sévère. En novembre 1842, Barcelone s’insurge et subit une répression féroce de la part du Régent, appuyé par les Britanniques. Pendant 13 heures, la ville est bombardée depuis la colline de Montjuïc, détruisant les vieux quartiers et massacrant la population. Le jeune Consul Lesseps brille par la protection qu’il offre aux Français et plus généralement à tous les étrangers de Barcelone. Depuis la mi-novembre, il avait tenté de retarder ces attaques. Esperato finit par entrer dans la ville, mais l’Espagne et ses Cortès s’indignent face à la violence du bombardement. Le général est désigné par tous comme un imposteur et perd sa place de Régent. Lesseps, lui, est couvert de décorations par le gouvernement espagnol. En 1843, le diplomate reçoit une médaille par la communauté des Français de Barcelone. Après les bombardements, certaines familles vivent dans la misère et subsistent grâce à des subventions du gouvernement français. En 1845, Lesseps fonde alors la première association française en Espagne: la « Société Française de Bienfaisance », encore active aujourd’hui. Envoyé comme ambassadeur à Madrid de 1848 à 1849, Lesseps en profite pour créer une association similaire, aujourd’hui connue sous le nom de « L’Entraide Française de Madrid ». En 1859, il fonde une école pour les enfants des Français de Barcelone. L’école, qui porte aujourd’hui son nom, est le plus ancien établissement français de toute l’Espagne.

 LGBT (communauté)

lgbt barcelone

Le 26 juin 1977, Barcelone accueillait la première manifestation LGBT d’Espagne quelques années après la fin de la dictature. Sous le franquisme, la loi condamnait les actes sexuels entre personnes de même sexe mais aussi les associations, les rencontres ou quelconque expression (verbale ou vestimentaire) qui puisse supposer une « inclination sexuelle ». La condamnation pouvait aller de la simple amende, à une peine de prison ou encore un enfermement dans un centre psychiatrique.  En réponse à cette loi, l’activiste Armand de Fluvià a créé clandestinement une association appelée Mouvement Espagnol de Libération Homosexuelle (MELH). Après la mort de Franco, Armand de Fluvià créa le Front d’Alliberament Gai de Catalunya en 1975, collectif encore existant aujourd’hui. Le 26 juin 1977, le FAGC a organisé à Barcelone la première manifestation LGBT en Espagne. La marche était organisée sur les Ramblas et réunissait également le mouvement féministe, les associations de voisins et les syndicats. Pour la première fois en Espagne, un groupe de personnes défilait dans la rue pour revendiquer les droits pour la communauté LGBT. La manifestation a remonté presque l’intégralité des Ramblas jusqu’au moment où la police a chargé les manifestants. Les personnes réunies ont alors été dispersées avec des balles en caoutchouc qui ont fait trois blessés graves. Quant à la loi réprimant l’homosexualité elle sera modifiée en 1983 et définitivement supprimée le 23 novembre 1995.

Llobregat (Fleuve) 

Llobregat — Wikipédia

Le fleuve Llobregat au sud de Barcelone est l’une des principales sources d’eau alimentant la ville. Avant d’atterrir dans votre verre, l’eau a traversé des kilomètres tout autour de Barcelone. Une fois que l’eau a été puisée dans le Llobregat ou le Ter, elle part à Ulldeter (Ripollès) ou à Castellar de n’Hug (Berguedà) pour subir un premier « nettoyage ». Il faut purifier cette eau car elle est souillée par les excréments de porcs. Chaque année, les agriculteurs de Catalogne se servent du purin de 6 millions et demi de porcs comme engrais pour enrichir leur terres. L’eau des fleuves étant originaire de la terre, elle reçoit les composantes de ces déjections. Ensuite l’eau commence un long chemin pour arriver jusqu’à Barcelone. Le flux entre dans les villes qui sont sur sa route, est filtré, et ressort de ces communes. Tout le long, elle se charge en sels et matières organiques. Elle traverse des mines et des industries, s’arrête dans des barrages, puis arrive à Cardedeu dans des stations de traitement qui la rendent potable. L’eau termine sa course en recevant un dernier traitement à Abrera et Sant Joan Despí. On entend souvent dire que, selon le quartier, l’eau n’a pas le même goût, et c’est vrai. L’eau possède un meilleur goût dans le quartier d’Horta car elle provient du fleuve Ter, alors que par exemple celle du quartier de Sants arrive du fleuve de Llobregat qui est en moins bon état et va donc nécessiter davantage de chlore. De plus, il existe différents points de contrôle de chlore à Barcelone, et si vous habitez près d’un de ces points, votre eau aura un fort goût. Inversement, plus vous serez loin, plus le chlore se sera évaporé, rendant le goût plus neutre.

Liceu (théâtre du)

Gran Teatre del Liceu - Visit Barcelona

10h30 le matin du 31 janvier 1994. Le théâtre du Liceu sur la Rambla grouille d’employés effectuant des tâches de maintenances. En ce début de  semaine, le théâtre ne donne pas de représentations, mais la veille la salle était comble pour la présentation de l’oeuvre de Paul Hindemith : Mathis der Maler. Entre 10h30 et 10h45, deux ouvriers travaillent à la réparation du rideau d’acier qui, en cas d’incendie, devait empêcher que le feu passe de la scène à la salle. Ironie du sort, des étincelles de leur chalumeau vont justement provoquer un brusque incendie dans les plis des rideaux fixes en trois parties qui cachaient la partie haute de la scène. Quelques bouts de tissu en feu tombent sur le sol. Les ouvriers s’empressent de les éteindre, mais peine perdue les flammes avaient déjà gagné le rideau de velours et montaient jusqu’aux cintres et au toit. Les pompiers sont arrivés dans le quart d’heure. Le brasier était déjà incontrôlable. L’incendie causa une grande émotion dans la société catalane et dans le monde culturel en général. Tout de suite, le consensus est apparu : il fallait reconstruire le Liceu à l’identique et au même emplacement. Pour récolter les fonds nécessaires, la Fundació del Gran Teatre del Liceu fut créée. L’opéra a été nationalisé pour que les institutions puissent injecter les sommes nécessaires. Grâce à l’argent public, au mécénat des entreprises et aux donations de particuliers, le théâtre fut reconstruit en un temps record. Il a pu rouvrir ses portes cinq ans plus tard en 1999.

 

medecin français à Barcelone

Recommandé pour vous