Sous-louer son appartement à Barcelone cet été, le guide pratique

De nombreux Français locataires quittent Barcelone cet été et laissent leurs biens en sous-location. Quelles sont les modalités de ce genre de transaction et quelles astuces mettre en place pour trouver rapidement preneur ? 

Photo de couverture : Equinox

Il fera trop chaud, il y aura trop de touristes, envie de changer d’air, de rentrer en France voir ses proches… Les raisons de fuir la cité comtale durant les mois de juillet et août sont nombreuses. Pendant ce temps, que faire de son appartement ou de sa chambre ?

De nombreux expatriés décident de sous-louer leur logement et le font souvent via les réseaux sociaux. Entre bonnes pratiques et erreurs à éviter, voici quelques conseils pour aborder cette période estivale du mieux possible.

Le cadre législatif

Sous-louer un appartement, est-ce légal ? Selon la loi nationale – et pas régionale – à moins que votre bailleur ne vous ait explicitement donné son consentement par écrit, non, nous apprend Marina Nicolas, avocate chez M&B Abogados.

Si toutefois le propriétaire l’accepte, la sous-location ne peut être que partielle (et non totale, c’est-à-dire de l’appartement entier), et le prix de celle-ci ne pourra excéder de celui du loyer principal. À savoir que la sous-location d’une partie de l’appartement sans accord du propriétaire constitue un motif de résiliation du bail.

Comment sous-louer rapidement son bien ?

Sur les réseaux sociaux, dans les groupes d’expatriés, les annonces sont extrêmement nombreuses. Comment sortir du lot ?

Le plus important, ce sont les photos. Il faut s’assurer de prendre des clichés colorés – donc pas la nuit – lorsque votre chambre ou partie d’appartement est bien éclairée, par une lumière naturelle si c’est possible.

On essaiera d’avoir une qualité de photo nette et agréable et de montrer un endroit propre. Une chambre la plus neutre possible permettra aux intéressés de se projeter lors de leurs vacances. Bien sûr, il ne s’agit pas de vider complètement sa chambre, mais simplement de l’épurer un peu.

Bien communiquer

Dans la description de la sous-location, il est primordial de communiquer efficacement : les dates, le prix, la localisation. Sans ça, des personnes qui ne correspondent pas du tout aux critères se fourvoieront et tout le monde perdra du temps.

Il faudra aussi bien préciser les modalités de prise de contact, par Whatsapp, par message Facebook, par mail… Pour que chacun s’organise de la meilleure manière.

Souvent, les sous-locations qui fonctionnent le mieux sont celles qui se font entre personnes de confiance. Pour ce faire et prouver sa bonne foi, quelques lignes de présentation sont les bienvenues. Pas forcément un paragraphe détaillant études, situation maritale et plat préféré, mais dire pourquoi on quitte la ville et quel âge on a est en général suffisant pour inspirer confiance.

De la même manière, lorsqu’on cherche une sous-location, se présenter est une étape importante et même inévitable : on ne laisse pas son bien à des inconnus.

Recommandé pour vous

medecin français à Barcelone