Search for content, post, videos

Elections Espagne – Comment ça marche?

parlement madrid députés

Elections Espagne – Mode de scrutin, élections des 350 députés, puis des sénateurs, Equinox Radio fait le point à trois jours des élections.

Mis à jour le 24/06/2016

Équivalentes à nos élections présidentielles, les élections générales espagnoles ont un mode de scrutin pourtant bien différent, notamment parce que les citoyens élisent indirectement le Président du Gouvernement.

Elections des députés

C’est là que les provinces jouent tout leur rôle : chacune constitue une circonscription électorale. La Catalogne – communauté autonome qui regroupe les provinces de Barcelone, Lérida, Gérone, et Tarragone – aura ainsi ses propres députés et sénateurs qui siégeront au Sénat et au Congrès des Députés nationaux.

Au nombre de trois par province, et deux pour chaque circonscription insulaire, les députés seront élus selon le nombre de votes remportés par leur parti, jusqu’à compléter le nombre de sièges assignés à la circonscription. En plus du nombre minimum de députés, les 248 sièges restant se répartissent parmi les provinces, proportionnellement à leur population et aux résultats de chaque candidature. Les différentes formations catalanes se partagent alors 46 à 47 sièges à la Chambre des Députés, depuis 1977.

Elections des sénateurs

L’élection des Sénateurs se déroule de manière similaire : 4 élus par circonscription. Pour les communautés autonomes, on ajoute un sénateur pour chaque million de personnes y vivant. La Catalogne détient donc 8 élus au Sénat. Les Sénateurs choisis par circonscription le sont par suffrage universel, libre, égal, direct et secret. En soit, une élection directe, comme pour le Congrès des Députés.

Ce mode de scrutin est régi par la Ley D’Hondt, qui attribue les sièges proportionnellement au nombre de votes remportés. Un calcul mathématique qui donne mal à la tête et favorise souvent les partis les plus importants au détriment des jeunes formations politiques.

Communauté autonome, quelle importance dans les élections ?

Les communautés autonomes se différencient des provinces. Alors que l’Espagne est organisée en Etat « semi-fédéral », qui attribue à chaque communauté autonome un certain pouvoir local, il inclue aussi des régions, plus petites, qui comptent notamment les îles Baléares, et Barcelone par exemple.

Ces provinces jouent un rôle dans la répartition du pouvoir national, regroupant certaines forces politiques derrière les communautés autonomes. Ainsi, les régions très peuplées comme l’Andalousie (8,2 millions), la Catalogne (7,3 millions), la Communauté de Madrid (6,2 millions) et la Communauté valencienne (5 millions) ont une forte influence sur les décisions politiques du pays.

Elections Espagne – En bref

En bref, les citoyens votent pour un parti. L’ensemble des bulletins de vote élaborera une hiérarchie des formations politiques, qui sera respectée proportionnellement au Congrès des Députés, et au Sénat.

Quels enjeux alors pour ces élections ? Tout simplement l’élection du nouveau Président du Gouvernement. Contrairement au fonctionnement français, son arrivée au pouvoir se fait indirectement au vote du peuple. Ce sont les députés qui l’élisent : le parti remportant les élections en nombre de sièges doit désigner un représentant qui prononcera un discours devant le Congrès. Après quoi, les députés devront voter pour le désigner Président du Gouvernement.

Si le parti en tête détient la majorité absolue, il n’y a pas de suspens. Mais si la répartition des sièges est plus partagée, les partis devront négocier des alliances. L’ultime étape de l’arrivée au pouvoir du Président du Gouvernement est son investiture au Palais de la Zarzuela, à Madrid, devant le Roi et la Reine d’Espagne.

Les élections générales ne sont pas ouvertes aux Européens vivant sur le sol espagnol, contrairement aux élections municipales.