Search for content, post, videos

La Catalogne ne serait pas reconnue au sein de la nouvelle région

catalogne nord france

Le nom de la nouvelle région formée par le Languedoc-Roussillon et Midi-Pyrénées que proposent les experts ne mentionne pas la Catalogne. Furieux, un collectif des Pyrénées-Orientales appelle au boycott de la consultation populaire qui devra choisir la nouvelle appellation.

La région voisine Languedoc-Roussillon-Midi-Pyrénées, tout récemment fusionnée, se cherche un nouveau nom. Suite aux propositions des internautes, le comité d’experts a finalement arrêté une première liste de huit propositions : Languedoc, Occitanie, Terre d’Oc, Pays d’Oc, Midi, Occitanie-Roussillon, Languedoc-Pyrénées et Pyrénées-Méditerranée. Aucune référence donc au Pays Catalan, si cher aux habitants des Pyrénées-Orientales. La sélection doit maintenant être soumise aux élus de la région, qui pourront l’amender avant de la soumettre à la consultation populaire dès le 15 avril.

Interviewé par la radio France Bleu Roussillon, Joan Bécat, membre du comité du nom et sociétaire de l’Institut catalan de recherche en sciences sociales de l’Université de Perpignan, regrette la décision finale : « ce qui est dommage, c’est que les gens ne pourront pas choisir […] on va demander aux gens d’ici de voter pour un nom qui ne prend pas en compte leur région, leur département ou leur identité […]  c’est décevant ».

Contacté par Equinox, l’universitaire explique que c’est la crainte du nationalisme catalan qui a poussé les experts à écarter toute référence à la Catalogne : « ils ont eu peur d’encourager un rattachement à la Catalogne, un désir de séparatisme, mais les partis nationalistes catalans ne recueillent que très peu de voix aux élections ici, il n’y aucun risque nationaliste, explique-t-il, pourtant plusieurs membres du comité, dont l’ancien président de Midi-Pyrénées Martin Malvy, ont expliqué qu’il fallait canaliser les nationalismes qui sortaient de partout. Mais c’est un risque zéro dans notre département, les supporters de l’USAP qui agitent leurs drapeaux catalans ne sont pas des nationalistes! »

Polémique en pays catalan

L’annonce est plutôt mal passée en Catalogne Nord. Le collectif Agissons a ainsi lancé une campagne appelant au boycott de la consultation populaire. « Que ce soit Montpellier ou Toulouse, le Pays Catalan est l’éternel oublié de la Région. Affirmez votre colère en partageant en masse, sur les réseaux sociaux ! Il est temps que nous prenions notre destin en main, et obtenions un statut spécifique pour notre territoire ! » affiche la publication Facebook, déjà partagée par près de 3000 personnes. Les médias locaux qui évoquent le sujet reçoivent également des milliers de protestations.

La liste définitive, qui pourrait bien réintroduire la Catalogne suite à la polémique suscitée, sera soumise au vote des habitants de la région dès le 15 avril. En fonction des résultats de la consultation, les élus régionaux voteront pour le nom définitif à la fin du mois de juin.