Les Témoins de Jéhovah rassemblent 1000 francophones à Barcelone

par le 7 juillet, 2016 religion

Dreportageu vendredi 8 au dimanche 10 juillet, les Témoins de Jéhovah rassemblent entre 900 et 1000 francophones à Barcelone pour l’une de leurs assemblées annuelles. Le plus grand rassemblement religieux en français de la capitale catalane. Reportage.

Photos: L. Singla/Equinox

Durant trois jours, les Témoins de Jéhovah se réunissent pour une assemblée en français à Sant Quirze del Vallès, à quelques kilomètres de Barcelone. Un événement pour tous les fidèles francophones d’Espagne qui font le déplacement des quatre coins du pays pour y assister. Les Témoins de Jéhovah sont considérés comme une religion en Espagne et comme une association cultuelle en France depuis quelques années. Pour eux, les assemblées sont des événements annuels qui rassemblent plusieurs congrégations de différentes villes. Elles ont la particularité d’être ouvertes au public et se tiennent dans le monde entier avec un thème commun, afin de conserver un caractère universel.

Pour cette assemblée régionale 2016 « La fidélité à Jéhovah Dieu ! » a été choisi. Le Barcelonais Enric Lleida, Témoin de Jéhovah, nous explique que sa ville n’a pas été sélectionnée au hasard : « Généralement, les assemblées sont organisées dans des villes comme Barcelone ou Madrid pour deux raisons. Il y a tout d’abord le point de vue pratique, car la capitale catalane possède une grande salle d’assemblée pouvant accueillir 1.300 personnes et tout le confort. L’autre aspect est logistique, puisque Madrid et Barcelone sont parfaitement connectées avec le reste du pays grâce aux lignes aériennes et ferroviaires permettant aux personnes de se déplacer plus facilement. » À Barcelone, il existe des congrégations en espagnol, catalan, mais aussi en français et en anglais. Les membres des congrégations se réunissent lors de réunions hebdomadaires pour étudier la Bible.

temoins-de-jehovah

Sarah est une jeune Française, récemment installée à Barcelone

De nombreuses nationalités

Au programme de l’assemblée, des vidéos et des discours qui ont pour but « de se rapprocher de Dieu et d’en apprendre d’avantage » nous confie Sarah Fougereux, elle aussi Témoin de Jéhovah. Originaire de Gap, la jeune femme de 26 ans est arrivée à Barcelone il y a quelques mois. « Je suis française et je ne maîtrise pas encore bien l’espagnol. C’est pour moi une chance d’avoir l’assemblée en français à Barcelone. Le français reste ma langue de coeur. Suivre ma religion dans une langue apprise, ce n’est pas la même chose ». Plus que pour la langue française, une assemblée reste un événement très attendu chaque année. « C’est une fête. On se retrouve pour passer des bons moments, c’est comme une grande réunion de famille » s’enthousiasme Sarah.

Enric Lleida, lui, est catalan mais il maîtrise parfaitement le français et suit sa religion au sein de la congrégation francophone de Barcelone. Il nous explique le profil des personnes qui assistent à l’assemblée dans la capitale catalane : « il y a 15% de jeunes et le reste varie entre 25 et 65 ans (…). Il y a des Espagnols, Belges, Français, Suisses, mais aussi des personnes originaires du Cameroun ou du Congo, des pays assez chrétiens. » C’est le cas de Rufus, arrivé il y a 9 ans à Barcelone. Originaire du Cameroun il explique pour lui “l’enseignement a plus d’effets dans la langue natale. En espagnol, on peut comprendre les idées en général mais ça ne donne pas la même perception et profondeur (…) L’assemblée représente un enseignement fondamental, mais il y a aussi le côté de retrouver ses amis. Par exemple mon frère vient de Madrid spécialement pour l’occasion”.

Les Témoins de Jéhovah sont présents dans le monde entier et exercent leur culte dans près de 400 langues différentes. Dans toute l’Espagne, les Témoins de Jéhovah font des assemblées en roumain, russe, arabe, chinois, allemand, portugais, bulgare et langue des signes. Sarah explique que cela permet de “toucher le plus de personnes possibles”.

temoins-de-jehovah

Rufus, Camerounais vivant à Barcelone

Des adresses glanées au fil des rencontres

Pour toucher des personnes et pour « prêcher la bible », les Témoins de Jéhovah contactent des francophones qui ne font pas partie de cette religion, à travers du porte-à-porte ou des invitations à venir aux assemblées. Dans une ville aussi grande et cosmopolite que Barcelone, les Témoins de Jéhovah trouvent d’autres francophones « grâce aux pages blanches sur Internet et par les rencontres faites au quotidien. S’il y a un francophone dans l’immeuble voisin, on prend bien soin de noter son adresse » précise Enric. Contactée par Equinox, Florence Cortale, responsable communication au Consulat Général de France à Barcelone, confirme que « les adresses du registre d’inscription des Français ne sont jamais transmises ». 

temoins jehovah presentoir totemAujourd’hui autorisés à prêcher dans les rues, les Témoins de Jéhovah n’ont pas toujours été bien acceptés en Espagne. Sous la dictature de Franco, seule la religion catholique était autorisée. Les Témoins de Jéhovah se réunissaient par petits groupes de 10 ou 20 personnes dans des maisons de particuliers. Mais Barcelone était déjà une ville assez libertaire.« La police était assez tolérante avec ça à Barcelone, tant qu’on était pas contre la politique de Franco, elle nous laissait tranquille, ce qui n’était pas forcément le cas dans toutes les villes » se souvient Enric.

« Avant, les Barcelonais étaient plus religieux »

Après la dictature de Franco (de 1936 à 1975), l’article 16 de la Constitution Espagnole de 1978 a reconnu le droit à la liberté religieuse. Le droit d’exercer sa religion sera régulé par la loi organique 7/1980 de liberté religieuse. Selon une étude de la Direction Générale des Affaires Religieuses du gouvernement de Catalogne, le premier lieu de culte des Témoins de Jéhovah a ouvert en 1974 en Catalogne. Année après année, la religion s’est normalisée et les lieux de cultes se sont développés. En 2014, il existait 118 lieux de culte en Catalogne et plus de 30.000 membres des Témoins de Jéhovah. La congrégation française à Barcelone est née grâce à Enric il y a quelques années. Ayant suivi sa scolarité à l’école française, il a été l’un des premiers Témoins de Jéhovah à enseigner la Bible en français à Barcelone.

À Barcelone, une multitude de religions s’exercent au quotidien. Selon une étude du Centre Interreligieux de Barcelone, il existe plus de 340 lieux de culte dans la ville. Difficile toutefois de dire quelle est l’évolution de la religion dans la ville.

Pour Enric, « avant les Espagnols étaient plus religieux car il y avait une pression sociale, c’était mal vu de ne pas exercer une religion. Ce point a disparu car la société a changé, les gens n’ont plus peur de dire ce qu’ils pensent. Il y a aussi ceux qui sont indifférents à la religion, qui ne se posent pas de questions. Mais chacun a sa propre interprétation ».

Encore plus de news de Barcelone en français

Leslie Singla

Journaliste et chroniqueuse dans l'émission "Les News de Barcelone" du lundi au jeudi de 17h à 19h sur Equinox Radio. Diplômée d'un master en journalisme, elle couvre l'actualité catalane pour Equinox Radio et Magazine depuis 2014.