Search for content, post, videos

Quel est le prix moyen d’un café à Barcelone ?

La mairie de Barcelone a réalisé une étude sur les prix moyens des cafés et repas dans les bars et les restaurants. Des prix qui restent en dessous de ceux pratiqués dans d’autres grandes villes. 

Photo: M.Simonin/Equinox

La mairie de Barcelone vient de révéler les résultats d’une étude récente sur les prix moyens pratiqués dans les bars et les restaurants de la ville. Il en ressort qu’un café coûte en moyenne 1,11 euros. Le prix moyen d’une bière est de 1,58 euros et d’un rafraîchissement de 1,68 euros. L’étude explique que les prix dépendent de l’emplacement du bar ou du restaurant dans Barcelone. Que la commande soit prise à l’intérieur ou en terrasse fait également varier les prix, car bien souvent un supplément est appliqué à l’extérieur.


Lire aussi l’article : Norme des terrasses : 10.500 chaises supprimées à Barcelone


Concernant les repas, un menu s’élève en moyenne à 9,88 euros, ce qui représente une augmentation de 0,20 centimes par rapport à l’année 2013. L’étude révèle également que le nombre de repas dans un établissement a augmenté. En 2013, 26-27 couverts étaient servis contre 28 aujourd’hui. Les établissements travaillent plus en juin, juillet, août et décembre. Et ils sont de plus en plus nombreux à ouvrir 7 jours sur 7. Ils sont 52,4% à le faire contre 46% en 2013.

Des prix inférieurs à la France

Les prix à Barcelone restent inférieurs à ceux pratiqués dans d’autres villes. Par exemple à Madrid, le prix moyen d’un menu au restaurant s’élève à 10,6 euros selon une étude de l’observatoire de l’alimentation en 2011. À Paris, selon le site combien-coûte.net, le prix moyen d’un repas au restaurant est de 13 euros. À Marseille, un repas au restaurant coûtera en moyenne 12 euros. Quant au café, en 2014, il coûtait 1,56 euros en moyenne dans la capitale française, selon Gira Conseil.

L’étude réalisée à Barcelone permet d’établir un premier état des lieux de la restauration à Barcelone. La municipalité vient de créer un observatoire de la restauration afin d’obtenir des chiffres précis du secteur. De plus, ce projet de l’adjoint au maire de l’Entreprise, la Culture et l’Innovation, Jaume Collboni, permettra d’aider les restaurateurs. Des initiatives seront mises en place dans les mois à venir, comme des journées spéciales ou des récompenses pour la qualité.