Search for content, post, videos

Pourquoi les autoroutes sont-elles si chères en Catalogne?

autoroute en catalogne

diada catalogne barceloneUn peu plus de 36 euros, c’est le prix pour effectuer un trajet aller-retour Barcelone-frontière française en passant par les péages des autoroutes catalanes. Des tarifs largement supérieurs au reste de l’Espagne. 

C’est un leitmotiv défendu de longue date par les indépendantistes catalans et qui refait surface à quelques jours de la fête nationale de Catalogne : le prix des autoroutes dans la région. La Catalogne concentre près de 22% du total des autoroutes nationales. Les partis et associations indépendantistes pointent du doigt que 52% des autoroutes et voies rapides de Catalogne sont payantes, contre 21,5% pour le reste du pays. La théorie des indépendantistes est simple : la riche Catalogne doit faire payer ses autoroutes afin de financer les routes déficitaires du reste de l’Espagne.

Qui fixe les tarifs?

Les autoroutes sont gérées via un système de concession, par l’entreprise qui a remporté le marché public. Les tarifs sont fixés lors de la rédaction du contrat entre l’entreprise et l’administration publique qui en a la charge. En Catalogne, un tiers des autoroutes est géré par le gouvernement autonome catalan, les deux autres tiers par l’Etat espagnol. Chacun fixe donc les prix des portions d’autoroutes qui lui reviennent.

Concrètement les autoroutes AP7 et AP2 appartiennent à l’État espagnol et l’autoroute de Garraf – qui est la plus chère du pays – est gérée par le gouvernement catalan au même titre que celles du Túnel de Cadi, des Túneles de Vallvidriera et du Maresme, elles aussi parmi les plus coûteuses de l’Etat espagnol. Face à des routes nationales peu sûres et vétustes, à la grande colère des usagers, les autoroutes catalanes sont souvent l’unique option pour effectuer des trajets en voiture.

La Catalogne paie-t-elle pour les autres régions?

Contacté par la rédaction d’Equinox, le Ministère des Transports et de l’Équipement espagnol affirme que 53% des subventions nationales autoroutières sont octroyées à la Catalogne. Environ 70 millions d’euros par an qui ont pour but de faire baisser les prix aux péages. Par ailleurs, les revenus des péages ne vont pas à l’Etat ou aux communautés autonomes, mais aux différentes entreprises qui en ont obtenu la concession.

Mariano Rajoy, actuellement chef du gouvernement par intérim faute de majorité parlementaire, promet de supprimer tous les péages de Catalogne en cas de réélection. Les séparatistes catalans quant à eux ont lancé une campagne de communication expliquant, via l’association nationaliste ANC, que l’État espagnol porte un grand préjudice financier à tous les Catalans, qu’ils soient indépendantistes ou non. La seule solution selon eux pour ne plus payer les autoroutes serait de créer une République catalane totalement indépendante de l’Espagne.