Search for content, post, videos

La Generalitat met en place toutes les garanties pour ouvrir le vote à 9h

referendum catalan

Jordi Turull, porte parole du gouvernement catalan et Raul Romeva ministre des affaires étrangères ont annoncé devant la presse, que le référendum commençait à 9h et offrait un certain nombre de garanties pour le rendre valide.

Le porte-parole de la Generalitat a expliqué à 8h, une heure avant le début du vote, tous les détails pratiques concernant le référendum de ce 1er octobre.

Reconnaissant que tous les bureaux de vote ne pourront pas ouvrir, la Generalitat a mis en place une liste électorale universelle. Si un citoyen constate que son bureau de vote est fermé, il pourra se rendre dans un bureau voisin avec son DNI ou passeport et pourra voter. Un système informatique garantit que l’on ne pourra voter qu’une seule fois. Il sera possible de voter sans enveloppe, en pliant le bulletin de vote pour que personne ne puisse voir son contenu. L’urne est opaque ainsi le secret est garanti. Les bulletins de vote imprimés à la maison seront valides. La commission électorale qui avait été dissoute dans la semaine, suite aux menaces d’amende de l’état espagnol vient d’être rétablie. Jordi Turull informe qu’un groupe académique et des professionnels superviseront le bon déroulement du vote. La commission électorale  analysera que tout se passe bien, en cas d’incidents et examinera les éventuels recours.

Les mossos passifs

 

De toute évidence, les Mossos (la police catalane) ne désobéissent pas aux ordres du procureur espagnol et se présentent aux bureaux de vote pour confisquer les urnes. La justice espagnole avait demandé à la police de se présenter à 6h dans les collèges électoraux pour évacuer les personnes présentes et perquisitionner les urnes. Cependant les Mossos viennent en sous-effectif, sont passifs et restent quelques instants dans le bureau avant de repartir.

Les agents retournent à leur voiture, feux éteints, confessent attendre les instructions. « Il y a trop de monde, on ne peut rien faire. On ne peut pas évacuer tant de gens avec de la violence ». Il passeront la journée devant le bureau de vote mais selon eux, rien ne se passera et les gens pourront voter.

Apparemment les urnes arrivent dans les bureaux de vote discrètement dans des sacs poubelles.

Des mouvements de la Guardia Civil (police espagnole) ont eu lieu au port de Barcelone à 6h ce matin. 10 000 agents espagnols logent dans des ferries du port. Le procureur espagnol, devant la passivité des Mossos enverra t-il la police espagnole pour confisquer les urnes : c’est la grande interrogation de ce matin.