Search for content, post, videos

S.Cazebonne: « Je regretterais que la Catalogne puisse quitter l’Espagne »

macron catalogne

Samantha Cazebonne, députée des Français établis en Espagne, faisant partie de la majorité présidentielle d’Emmanuel Macron publie une lettre ouverte.

Cette proche du parti Ciutadans livre son inquiétude face à la situation catalane et rappelle son attachement à l’unité espagnole. Nous publions ci-dessous sa lettre ouverte.

La préparation du référendum de dimanche, puis son déroulement, notamment marqué par des violences policières, a beaucoup troublé les personnes sur place. 

Hier, M. Puigdemont, président de la Generalitat de Catalogne, a convoqué le Parlement catalan en séance plénière pour lundi prochain, et s’apprête ainsi à déclarer l’indépendance. Si cette déclaration unilatérale d’indépendance ne serait reconnue ni par l’Espagne, ni par l’Union Européenne, nombreux d’entre vous vivent un fort sentiment d’insécurité quant à l’avenir, redoutant une escalade du conflit entre les autorités catalanes et les autorités centrales espagnoles. Les entreprises françaises installées en Catalogne (et celles et ceux qui y travaillent) craignent des complications en cas de grève, en cas de paralysie des institutions ou de sortie de l’UE.

Cette actualité vous a amené à m’adresser de nombreuses réactions et me faire part de vos inquiétudes ou de votre indignation. Comme vous le savez, mon rôle est d’être votre porte-parole auprès du gouvernement français et de la commission des affaires étrangères de l’Assemblée Nationale, de défendre vos intérêts et de dénoncer toute situation qui mettrait en péril votre sécurité.

Pour ces raisons, en commission des affaires étrangères, j’ai interrogé hier M. Jean-Yves Le Drian, ministre des affaires étrangères au sujet de la Catalogne insistant sur vos inquiétudes. Je lui ai fait part non seulement de vos préoccupations sur les conséquences des évènements qui se déroulent en Espagne mais je lui ai aussi demandé quelle appréciation susceptible de rassurer nos compatriotes le gouvernement pouvait nous apporter. Le Ministre s’est montré très attentif à vos préoccupations et a rappelé tout comme l’avait fait le Président de la République, le 1er Ministre et la Ministre chargée des affaires européennes leur attachement à l’unité constitutionnelle de l’Espagne ainsi que la confiance portée à Madrid pour trouver, dans le dialogue et à travers la consultation de l’ensemble des forces politiques du Parlement, une solution durable.

Mon rôle de parlementaire n’est pas de m’ingérer dans cette crise interne qui divise l’Espagne, cependant, je soutiens et défends le respect de la règle de droit. Cette belle démocratie qu’est aujourd’hui l’Espagne mérite de retrouver un climat apaisé et serein. Je suis une Européenne convaincue et serai de celles et ceux qui verraient avec regret et déception qu’une communauté aussi ouverte et fraternelle, qu’est aujourd’hui la Catalogne, puisse un jour quitter l’Espagne et l’Union Européenne à laquelle je crois tant. Bien évidemment j’appelle de mes vœux une sortie de crise et la reprise du dialogue pour qu’un consensus acceptable puisse émerger et permettre un retour au calme.

Samantha Cazebonne