Search for content, post, videos

Anna Gabriel, l’indépendantiste anticapitaliste convoquée par la justice, est en Suisse

independance catalogne

La députée d’extrême-gauche indépendantiste de la Cup Anna Gabriel est convoquée mercredi par le juge qui instruit l’affaire de la déclaration d’indépendance. Anna Gabriel est pour le moment en Suisse, sans garantie de retour en Espagne.

Depuis des semaines, Anna Gabriel ne se trouve plus en Catalogne. L’ancienne députée anticapitaliste qui a joué un rôle majeur dans la déclaration d’indépendance du 27 octobre dernier se trouve actuellement en Suisse. Le juge du Tribunal suprême qui instruit le dossier du processus indépendantiste catalan a convoqué l’ancienne parlementaire de la Cup mercredi à 9h. Anna Gabriel et son parti refusent de confirmer si elle se présentera devant son juge, ou si elle suivra l’exemple de Carles Puigdemont en prenant la route de l’exil.

Depuis quelques jours, l’inconnue demeure sur la stratégie de Gabriel. L’ancienne élue a choisi de se rendre en Suisse pour préparer sa défense. Un pays, comme la Belgique, où l’extradition est compliquée. Selon nos confrères catalans du Periódico, Gabriel serait entrée en contact avec Olivier Peter, un avocat helvétique expert dans les affaires d’extradition et qui a défendu plusieurs membres de l’organisation terroriste basque ETA. Un profil similaire à Paul Bekaert qui conseille Puigdemont en Belgique.  Anna Gabriel voyage avec l’ex-député de la Cup, l’avocat Benet Salellas qui assure sa défense en Espagne.

Nouvelle semaine judiciaire

Le juge Pablo Llarena qui maintient encore en détention l’ex vice-président Junqueras, l’ancien ministre de l’intérieur Joaquim Forn, et les responsables d’associations indépendantistes « Les Jordis », a convoqué cette semaine une nouvelle salve de comparutions devant son tribunal. Les responsables des partis souverainistes ERC et PdeCat, Marta Rovira et Marta Pascal, l’ancien président Artur Mas et la responsable de l’association des mairies indépendantistes Neus Llovera seront entendus par la cour dans leurs rôles respectifs au sein du processus séparatiste.

Marta Rovira a déjà été condamnée ce midi à verser une caution de 60.000 euros pour rester en liberté provisoire. Les auditions se termineront théoriquement par le passage d’Anna Gabriel mercredi. Si elle ne présente pas, un mandat d’arrêt sera émis par le juge et comme dans le cas belge de Puigdemont, la justice espagnole risque de se retrouver dans le labyrinthe des procédures d’extradition. Suite aux perquisitions de la police espagnole au sein du ministère de l’Économie catalan le 20 septembre dernier, de nombreux documents démontrent l’implication d’Anna Gabriel dans les démarches politiques qui ont conduit à la déclaration d’indépendance.

La Cup a annoncé une conférence de presse demain, sans préciser si Anna Gabriel interviendrait.