Search for content, post, videos

M. Valls, Premier Ministre – Les réactions de l’UMP et du FDG en Espagne

 

Dans l’émission Sans Frontières de ce lundi 31 mars, Raphaël Chambat, responsable UMP Catalogne, et François Ralle Andreoli, du FDG Espagne, ont réagi à la toute récente nomination de Manuel Valls au poste de Premier Ministre. 

Suite à la défaite subie par le Parti Socialiste aux élections municipales, le Président François Hollande a nommé à Matignon le catalan Manuel Valls. Une annonce suprise à laquelle ont réagi dans l’émission Sans Frontières sur Equinox Radio Raphaël Chambat et François Ralle Andreoli.

Raphaël Chambat, responsable de l’UMP Catalogne et des jeunes UMP pour la 5ème circonscription des Français de l’étranger, s’est déclaré “content pour la France” suite aux résultats des élections municipales. Il n’a toutefois pas souhaité faire de déclaration sur l’élimination au premier tour du député Arnaud Leroy, candidat aux élections municipales d’Andernos-les-Bains en Gironde, soulignant cependant que les électeurs n’étaient pas dupes des “ambitions personnelles

Le responsable UMP analyse la nomination de Manuel Valls comme “le résultat de l’échec d’Hollande et celui d’Ayrault, qui n’aura pas duré à Matignon, on change les personnes mais ça ne suffit pas, il faut changer de méthode“. Il se montre toutefois peu optimiste: “Manuel Valls, c’est beaucoup de fumée et beaucoup de communication, mais son bilan en tant que Ministre de l’Intérieur, ce sont tous les chiffres dans le rouge“.

Ecouter l’interview de Raphaël Chambat

 

François Ralle Andreoli, membre du bureau national du Parti de Gauche, parle quant à lui pour ces élections d’une “déroute historique“. Il analyse cette vague bleue comme une “sanction de la politique gouvernementale en totale déconnexion avec ce qu’attendent les Français“. Il tient cependant à souligner que “le FDG résiste et conquiert des villes en alliances, remportant de belles victoires.”

Pour François Ralle Andreoli, la nomination de Manuel Valls au poste de Premier ministre “n’est pas une réponse adaptée“. Selon lui, ce sont “les électeurs de gauche qui se sont abstenus aux municipales” car ils sont “perdus“.  Il rappelle notamment que Manuel Valls n’est même pas en phase avec les militants du PS puisqu’il n’avait rassemblé que 6% des voix aux primaires socialistes de 2011. Pour lui, une reconstruction de la gauche est indispensable, et pourrait passer par le FDG et EELV.

Interrogé sur la défaite du député A. Leroy aux municipales, F. Ralle Andreoli se déclare “ interloqué par le choix de se présenter aux municipales, apparemment pas un choix stratégiquement pertinent“. Il regrette notamment que “notre député n’anime pas le débat pour les consulaires” et confie avoir été déçu par “ses choix politiques, notamment ses votes à l’Assemblée Nationale où il a cautionné les mesures d’austérité“. 

Ecouter l’interview de F. Ralle Andreoli