Search for content, post, videos

G. Calvet (ERC) : “Il faut que les Français de Barcelone nous aident le 9 novembre”

gemma calvet

Gemma Calvet, député au Parlement de Catalogne pour Esquerra Republicana de Catalunya (ERC), a donné une interview à Equinox Radio Barcelone pour parler de l’indépendance et inciter les Français à voter. 

Equinox Radio : On est à quelques jours de la consultation, ERC a travaillé dur ce thème, dans quel état d’esprit êtes-vous, angoissée ou soulagée ?

Gemma Calvet : Bien sûr soulagée. Avec la tension internationale, la mobilisation des citoyens, c’est une fête de la démocratie. Malgré la répression politique et démocratique du gouvernement espagnole, mais nous avons résisté parce que grâce à l’action du Parlement les gens sont venus nous demander de résister.

E.R : On entend dire qu’à moins de 1 million de participants la consultation serait un échec, avez-vous un pronostic sur la participation ?

G.C : On ne sait pas quel sera le résultat de la consulta car nous avons eu beaucoup d’obstacles administratifs à cause du Gouvernement espagnol. Cependant nous attendons que face à cette prohibition, la réaction des gens soit très forte.

E.R : La Consultation est organisée par des volontaires et non par des fonctionnaires, vous qui êtes juriste, est-ce qu’un volontaire citoyen peut apporter la même neutralité qu’un fonctionnaire ? Quelles garanties avons-nous sur la régularité du processus ?

G.C : Bien sûr car nous avons des observateurs intérieurs des partis politiques qui sont contre l’indépendance. Les volontaires sont des citoyens qui veulent que la volonté démocratique s’exprime à travers du droit à décider. Tous les volontaires ne sont pas partisans du oui. Les documents à fournir sont transparents : le DNI, le padrón. Il y aura un registre très clair sur la participation. Il faut accepter l’idée que ce processus d’expression démocratique sera bien organisé.

E.R : Un mot pour les 50 000 Français qui vivent à Barcelone et qui pourront voter ?

G.C : Un Français vient d’un pays qui bénéficie d’une démocratie très forte et qui est le créateur de la République moderne, l’absolu de la démocratie française c’est la liberté, égalité, fraternité. Mais les Français doivent comprendre qu’en Espagne après 40 ans de dictature nous en sommes encore au point où le gouvernement de Madrid rejette la démocratie et le droit à voter. Il faut donc que les Français de Barcelone en participant massivement nous aident à faire de cette Consultation une expression de la liberté démocratique.

E.R : Une question un peu plus personnelle, comment avez-vous réagi à la colère du Président Pujol lors de son audition au Parlement ?

G.C : Cela a été un triste épisode de la vie politique. Aujourd’hui la démocratie demande honnêteté, transparence et justice. J’ai confiance en ces trois mots pour la politique.

Écouter l’intégralité de l’interview de Gemma Calvet sur Equinox Radio