Search for content, post, videos

Moins d’illuminations de Noël à Barcelone ?

barcelone fetes de fin d'annèe

Ada Colau, la maire de Barcelone, met sur la table un nouveau sujet polémique : réduire l’illumination des rues lors des fêtes de fin d’année.

Pour des raisons économiques, écologiques mais également de principes, Ada Colau souhaite que la ville de Barcelone réduise l’illumination de ses rues pour la période des fêtes de Noël. Globalement, les lumières seraient allumées plus tard et moins longtemps. Des sources de la place Jaume indiquent qu’A. Colau irait jusqu’à boycotter la traditionnelle cérémonie d’illumination des rues barcelonaises.

Evidemment, les commerçants du centre-ville sont furieux. Les relations avec la mairie se sont déjà dégradées cet été, la gauche radicale au pouvoir étant accusée de faire preuve de laxisme envers les vendeurs ambulants et illégaux exerçant une concurrence déloyale sur les PME. Cette fois-ci dans l’affaire des illuminations de fin d’année, le secteur commerçant est prêt à payer lui-même les frais pour que les décorations restent allumées. Beaucoup se plaignent du fait que la maire de Barcelone choisirait une option plus idéologique qu’économique. Certains chefs d’entreprises affirment par ailleurs que les nouveaux responsables en charge du commerce à la mairie de Barcelone auraient déclaré que le budget dédié aux illuminations devait servir aux quartiers les plus pauvres, qu’ils n’aiment ni les fêtes religieuses, ni le grands commerce ni la société de consommation. Dans la même optique, la patinoire de la place Catalunya sera également supprimée cette année.

Les commerçants souhaitent prendre les frais à leurs charges

Le secteur commerçant entend quant à lui faire perdurer les illuminations, et poser la question directement aux Barcelonais via une consultation populaire, afin de connaitre leur opinion sur le sujet. Les hôteliers sont également prêts à mettre la main à la poche et payer la facture d’électricité. Pour ce secteur, il n’est pas envisageable que Barcelone perde sa place de capitale de référence au moment des fêtes de Noël aux côtés de Paris, Londres et New-York. Les associations de restaurateurs rappellent pour leur part que plus d’un million de touristes viennent passer les fêtes de fin d’année à Barcelone. Un terrible manque à gagner si Barcelone ne se plaçait plus parmi les destinations favorites des vacanciers hivernaux.

Ada Colau sur la défensive

La ville de Barcelone subventionne les différentes associations commerçantes à hauteur de 850.000 euros pour décorer les rues. Le budget d’illumination de cette année restera inchangé par rapport aux années précédents, car il a été voté par l’équipe du maire sortant, le centriste Xavier Trias (CDC). Mais la nouvelle maire peut décider de repousser la date d’illumination.

Ada Colau se veut toutefois plus modérée que certains membres de son exécutif. Elle déclare qu’elle ne veut pas que les rues soient éteintes, mais affirme que “le modèle économique de Barcelone est saturé, l’argent des fêtes de Noël devrait être mieux redistribué à travers tous les quartiers de la ville et tout au long de l’année afin de créer des liens émotionnels entre le commerce et les citoyens”. La majorité du conseil municipal (les centristes de CiU, la gauche républicaine d’ERC, le parti socialiste, les conservateurs du PP et de Ciutadans) souhaite que le modèle de la gestions des fêtes de fin d’annèe 2015 reste le même que celui des précédentes éditions.