Search for content, post, videos

Crise politique en Catalogne : le temps réel

independance catalogne

La Catalogne vit la pire crise politique depuis le rétablissement de la démocratie en Espagne .  Le président sortant de centre-droit Artur Mas tente de rester à la tête du gouvernement de Catalogne, dans le but de déclencher l’indépendance de la région. Mais la CUP, l’extrême gauche indépendantiste dont il a besoin pour se maintenir, refuse de le soutenir. 

Artur Mas avec sa coalition “Junts Pel Si” était arrivé en tête des élections catalanes du 27 septembre dernier sans toutefois obtenir de majorité absolue. Pour être investi président de la Catalogne, Artur Mas a besoin d’au moins 2 voix des 10 députés indépendantistes d’extrême gauche. Mais la CUP lui refuse à cause de son image d’homme libéral et éclaboussé par les affaires de corruption touchant son parti. Face à ce blocage, de nouvelles élections pourraient avoir lieu en mars 2016.

Le temps réel de la crise politique en Catalogne

14h : Artur Mas annonce de nouvelles élections le 6 mars prochain. Lire notre article complet ici.

13h30 : Début de la conférence de presse d’Artur Mas.

mas 5 janvier11h : Réunion du gouvernement catalan ce matin, après laquelle Artur Mas donnera une conférence de presse, prévue à 13h30 (photo ci-contre).

10h45 : Barcelona En Comú, parti d’Ada Colau, fait paraître un communiqué démentant les rumeurs de candidature d’Ada Colau aux prochaines élections catalanes. Le texte précise que la question n’a pas encore été débattue au sein de la formation.

Mardi 7h : La plupart des quotidiens évoquent la crise catalane. “La campagne commence”, titre El Periódico de Catalunya. El País souligne qu’Oriol Junqueras “a suggéré qu’il ne s’opposerait pas à un éventuel départ de Mas dans le cas où celui-ci serait nécessaire à la conclusion d’un accord”. Le quotidien catalan La Vanguardia voit également “une prise de distance avec A. Mas de la part d’ERC, qui cherche à incarner la voix de la déception indépendantiste”. Le quotidien conservateur ABC estime qu’Oriol Junqueras “prend son élan sur les ruines d’Artur Mas et de la CUP après deux mois d’un silence calculé” et “débute la bataille pour l’hégémonie indépendantiste”.

19h30 : Oriol Junqueras, leader de la gauche indépendantiste faisant partie de Junts Pel Si, demande la reprise des négociations avec la CUP pour éviter de nouvelles élections.

16h30 : Antonio Baños, tête de liste de la Cup, démissionne de son mandat de député suite à l’échec des négociations pour investir Artur Mas.

15h00 : Le leader et porte-parole d’En Comú Podem (la branche catalane de Podemos), Xavier Domènech laisse sous-entendre qu’Ada Colau pourrait éventuellement être candidate lors des élections de mars.

14h30 : CDC, le parti de centre droit présidé par Artur Mas souhaite réformer la coalition Junts Pel Si avec la gauche ERC lors des élections de mars prochain.

14h30 : CDC, le parti d’Artur Mas dénonce le manque de maturité de la Cup.

14h30 : CDC, le parti d’Artur Mas confirme la convocation d’élections en mars 2016.

13h : Joan Coscubiela, porte parole de Catalunya si que es pot (branche catalane de Podemos), affirme que son groupe pourrait voter l’investiture d’un membre de Junts Pel Si qui ne serait pas Artur Mas.

12h : Première déclaration d’Artur Mas qui dit vouloir “faire face à Madrid et à ceux qui ne lui facilitent pas les choses ici en Catalogne”. Le leader indépendantiste ajoute “qu’il se sent très tranquille”. On peut imaginer qu’il souhaiterait donc poursuivre sa carrière politique.

10h: CDC affirme que la coalition Junts Pel Si ne présentera pas d’autre candidat qu’Artur Mas. ERC (la gauche de la coalition Junts Pel Si) fera une déclaration dans l’après-midi. La CUP met la pression sur le leader d’ERC Oriol Junqueras pour qu’il devienne Président de la Catalogne.

07h : Analyse Equinox : L’indépendantisme cause de sérieuses divisions et détruit sur son passage une partie de la classe politique catalane. Depuis le début du processus en 2012, Artur Mas a perdu sa majorité absolue au parlement. L’historique coalition CiU a explosé suite aux divisions indépendantistes. Le parti d’Artur Mas CDC est également proche de la disparition à cause des crises internes. Et c’est au tour du mouvement d’extrême gauche CUP d’être divisé en deux sur la question indépendantiste.

07h : Le président Mas fera une conférence de presse demain mardi.

Lundi 06h : La Cup annonce que si Oriol Junqueras (le leader de la gauche formant la coalition Junts Pel Si) se présente à la place d’Artur Mas, le parti votera l’investiture.

Dimanche 19h : La présidente indépendantiste du parlement Carme Forcadell oublie son devoir de neutralité et déclare “regretter d’avoir fait confiance à la CUP et s’être trompée.”

Dimanche 18h : La coalition Junts Pel Si campe sur ses positions, son candidat est Artur Mas. S’il n’est pas élu, il y aura des élections, probablement le 6 mars 2016.

Dimanche 17h : La CUP est prête à investir à la présidence de la Catalogne un membre de la coalition Junts Pel Si qui ne serait pas Artur Mas.

Dimanche 15h : Comprendre ce qu’il se passe avec l’analyse d’Equinox Radio : lire ici