Search for content, post, videos

La startup espagnole qui concurrence Blablacar

covoiturage

La plate-forme de covoiturage espagnole Amovens vient de réaliser une augmentation de capital, à laquelle a participé le créateur des boutiques Tiger, Lennart Lajboschit. La startup devient un concurrent sérieux du leader français. 

Lancée en 2009, la startup espagnole Amovens est aujourd’hui considérée comme le concurrent principal du français Blablacar, même si elle se situe encore loin derrière sur le marché international. Son jeune PDG Diego Hidalgo souhaite toutefois suivre une stratégie différente : “c’est vrai que nous sommes à une distance considérable de Blablacar en terme de financement [NDLR : Blablacar vient de lever 176 millions d’euros pour son expansion internationale], mais nous sommes justement différents et n’aspirons pas à lever tant de fonds, qui obligent à acheter les usagers à coups de campagnes marketing coûteuses, qui se répercutent ensuite sur les prix des usagers”.  Amovens opte ainsi pour un “nouveau modèle d’affaires, plus diversifié”.

Nouvelle étape pour l’entreprise espagnole

L’augmentation de capital et l’arrivée au conseil d’administration de Lennart Lajboschitz augurent de belles perspectives pour l’entreprise espagnole. Le discret entrepreneur danois est considéré par beaucoup comme un visionnaire, en phase avec son époque. “Lennart a construit une marque solide qui a gardé son côté humain malgré une croissance très rapide” constate Diego Hidalgo, particulièrement satisfait de l’opération. Selon le journal Evening Standard, le créateur de Tiger “a fait pour la décoration de la maison ce que Lidl a fait pour la nourriture”.  De son côté, Lennart Lajboschitz s’est déclaré confiant quant au potentiel de croissance de la startup espagnole.

L’Espagne reste le premier marché d’Amovens, également très présente en Scandinavie et depuis quelques semaines en France, où elle opère sous le nom de GoMore. D’autres grands noms du monde des startups font également partie de son conseil d’administration, comme Jesper Buche, fondateur du site de commandes de plats à emporter Just Eat.