Search for content, post, videos

Le socialiste Pedro Sanchez n’est pas élu

pedro sanchez elections espagne

Espagne – Après deux jours de débat au parlement, le socialiste Pedro Sanchez n’est pas élu à la tête de l’exécutif faute de majorité. Mariano Rajoy reste Président du gouvernement par intérim.

La droite de Mariano Rajoy, la gauche alternative de Podemos, les indépendantistes catalans et les nationalistes basques ont tous dit “non” à la candidature du socialiste Pedro Sanchez à la présidence du gouvernement espagnol. Seuls les centristes de Ciudadanos ont voté en faveur du leader du PSOE.

Malgré de nombreuses mesures sociales proposées par Pedro Sanchez comme un RSA pour 750.000 foyers qui n’ont aucun revenu, de meilleures indemnisations en cas de licenciements et une limitation à deux ans maximum pour les CDD , la gauche radicale de Podemos n’a pas voulu soutenir le candidat socialiste.

Malgré quelques avancées proposées aux Catalans, telles que la dérogation de la polémique loi LOMCE qui limite l’usage de la langue catalane à l’école, ou un meilleur financement pour l’autonomie, les députes séparatistes élus en Catalogne ont également voté contre Pedro Sanchez au motif qu’un référendum sur l’indépendance n’était pas dans le programme du candidat socialiste.

Résultats du vote

elections espagne resultat

Du côté de la vieille garde du parti socialiste espagnol (les anciens chefs de gouvernement Zapatero et González ainsi que l’ancien président du Parlement José Bono), on se réjouit de la tournure que prennent les événements. Totalement opposés à une alliance avec la gauche radicale de Podemos, les caciques du parti pensent que le dénouement de la situation passera par un accord avec le Partido Popular, pour cela Mariano Rajoy doit partir et être remplacé par un nouveau leader.

Chez la droite du Partido Popular, Mariano Rajoy s’accroche. Il refuse tout accord qui permettrait de faire élire un socialiste à la tête de l’Espagne. Le conservateur mise sur une situation de blocage, et une convocation de nouvelles élections en juin prochain.

Et dans le camp de la gauche radicale de Podemos, on ne pense pas à soutenir Pedro Sánchez tant que les socialistes sont alliés avec les centristes de Ciudadanos.

Que va-t-il se passer maintenant ?

Pour le moment, le conservateur Mariano Rajoy reste à la tête du gouvernement tant qu’un nouveau dirigeant (ou lui-même) n’obtient pas la majorité au parlement.

Vendredi, un second tour est prévu au parlement espagnol. Logiquement, Pedro Sanchez sera toujours le candidat du Parti Socialiste où cette fois-ci, une majorité simple de votes en sa faveur (plus de oui que de non) suffira à le faire élire. Si Pedro Sanchez n’est toujours pas élu vendredi soir, le Parlement aura un délai de deux mois pour trouver un nouveau candidat, qui devra obtenir une majorité. Dans le cas contraire, au bout de ce délai, le Parlement sera automatiquement dissous et de nouvelles élections législatives devront être organisées.