Search for content, post, videos

166 nationalités différentes vivent à Barcelone

nationalité-barcelone

Barcelone abrite 1.604.555 personnes de 166 nationalités différentes, selon une récente étude de la mairie.

Barcelone séduit les étrangers si l’on en croit les chiffres officiels. La mairie de Barcelone vient de publier ses dernières statistiques sur la population de la ville, datées du 1er janvier 2015. Il en résulte que 1.604.555 personnes de 166 nationalités différentes habitent dans la capitale catalane. Ces chiffres sont le résultat des données de l’Institut National de Statistiques (INE) et de l’Institut Catalan de Statistiques (Idescat).

Plus précisément, parmi les 166 nationalités, on retrouve 46 pays européens, 49 pays africains, 30 pays des Amériques, 38 pays asiatiques et 3 pays d’Océanie. Cette étude révèle des informations étonnantes sur les Barcelonais. Par exemple, 9 pays ont seulement un citoyen recensé dans la capitale catalane, comme Monaco, Trinité-et-Tobago ou le Laos. Six personnes apatrides, c’est-à-dire sans nationalité légale, vivent également à Barcelone.

Les Français : 4e nationalité de Barcelone

Certaines communautés étrangères sont particulièrement représentées à Barcelone. Les Italiens sont les plus nombreux, ils étaient 25 669 enregistrés au 1er janvier 2015. En seconde position, on retrouve les Pakistanais avec 19 432 habitants, puis les Chinois avec 17 466 personnes. En 4e et 5e place, ce sont les Français (13 726) et les Marocains (12 655). Le consulat de France à Barcelone estime toutefois que le chiffre réel de Français vivant à Barcelone atteint près du double de celui recensé par la mairie.

Pour les communautés francophones, l’étude révèle qu’il y a au total 2 040 Suisses, 1 406 Belges et 35 Luxembourgeois dans la capitale catalane.

Des communautés par quartier


Lire aussi l’article : Où vivent les Français de Barcelone ?


Certains quartiers de Barcelone attirent particulièrement certaines communautés. Par exemple, sur 8 530 Philippins, ils sont 4 057 à habiter dans le Raval. Le quartier de Roquetes est aussi surnommé “la petite Honduras” avec ses 657 habitants originaires de ce pays d’Amérique centrale. Les Français quant à eux préfèrent l’Eixample.