Search for content, post, videos

Le nombre de Barcelonais qui ne se sentent pas espagnols augmente

catalogne independance

Selon une enquête de la Mairie de Barcelone, le nombre de Barcelonais qui ne se sentent que catalans est passé de 16,8% à 18,3% en un an. Explications.

Tous les ans, l’enquête des services municipaux de Barcelone est très attendue car elle prend le pouls du moral et des sentiments des Barcelonais. Cette année, on apprend que près de 2 Barcelonais sur 10 ne sentent que catalans (18,3% contre 16,8% en 2014).

En revanche, le nombre de Barcelonais qui ne sentent qu’espagnols chute à 6,5% (7.6 % en 2014). La grande majorité se sent à la fois espagnol et catalan (35% contre 32,4 % en 2014).

Le chômage, principale préoccupation des Barcelonais.

Toujours selon l’enquête, le chômage et les conditions de travail constituent la principale préoccupation des Barcelonais (16%), suivis de l’insécurité (8,2%), de la propreté (7,4%), du tourisme 6,4%) et des conditions de circulation (6,3%). La police municipale (Guàrdia Urbana) reçoit la pire note de satisfaction des citoyens. A l’opposé, le service des bibliothèques de Barcelone est le mieux noté : 7,8 sur 10. Le métro de Barcelone reçoit la note élogieuse de 7,4 sur 10.

Le quartier de Ciutat Vella frappé par l’insécurité

21,6 % des habitants du quartier de Ciutat Vella estiment que l’insécurité est le problème le plus important de leur ville. Un chiffre également élevé dans les quartiers de  Nou Barris (21,6%), Sant Andreu (18,9%), Sants-Montjuïc (14,6%) et Sant Martí (13,9%). A Gràcia, c’est le bruit qui dérange 15,1% des habitants.

Cependant, les Barcelonais sont globalement optimistes : 62,2% pensent que la croissance de Barcelone sera positive dans le futur. Enfin, 78% d’entre eux se disent heureux de vivre à Barcelone.