Search for content, post, videos

Le business des croisières bat encore des records à Barcelone

Selon les chiffres de ce début d’année, le secteur des croisières aurait de belles perspectives en 2016. Cependant, les Barcelonais dénoncent les conséquences de cette activité sur l’environnement.

Que ce soit pour une découverte des Baléares, des côtes françaises ou italiennes, de nombreuses compagnies incluent un passage par Barcelone dans leurs croisières. Ces dernières génèrent 796 millions d’euros par an et assurent 6 759 emplois, selon une étude de l’université de Barcelone réalisée à partir des données de 2014. Le secteur des croisières est en bonne santé et pourrait même faire mieux. Le président du port de Barcelone, Sixte Chambra prévoit une croissance pour l’année 2016, estimée entre 3 et 5%.

Au premier trimestre de cette année, le trafic des croisières a augmenté d’environ 10%, par rapport à la même période en 2014. Entre novembre 2015 et février 2016, 473 000 croisiéristes sont passés par Barcelone, “un chiffre supérieur à celui de n’importe quel port de la péninsule ibérique durant une année” précise Sixte Chambra. Les bénéfices ont un poids majeur pour l’économie de la ville.


Lire aussi : Inauguration du plus grand paquebot du monde à Barcelone


Le conseiller du ministère des entreprises du gouvernement catalan – Jordi Baiget – a expliqué lors d’une conférence de presse qu’il souhaitait répartir les activités des croisières sur les autres ports de la région, comme celui de Palamòs, afin que les bénéfices soient redistribués entre les différentes zones de la Catalogne.

Des conséquences sur l’environnement

Malgré ce dynamisme économique et les nombreux emplois générés, les croisières passant par Barcelone ne font pas l’unanimité auprès des habitants. Après la publication du rapport réalisé par l’université de Barcelone, l’Assemblée des Quartiers pour un Tourisme Durable (ABAT) a dénoncé les coûts sociaux et environnementaux engendrés par les croisières. Le porte-parole de l’ABAT, Daniel Pardo, explique la forte présence des croisières représente “une sérieuse menace” pour la santé publique à cause de la pollution venant des paquebots et de la quantité de résidus qui en découlent.

Il regrette également les conditions de travail précaires pour les travailleurs dans le secteur. L’assemblée demande à la mairie de limiter le trafic des croisières à Barcelone. En 2015, plus de 2,5 millions de croisiéristes sont passés par Barcelone. La capitale catalane avait battu son propre record, et devrait faire de même en 2016.