Search for content, post, videos

Virus Zika : premier cas de microcéphalie en Catalogne

Un premier cas de microcéphalie, conséquence du virus Zika, vient d’être détecté en Catalogne chez le foetus d’une femme enceinte.

Les autorités sanitaires catalanes ont annoncé qu’un premier cas de microcéphalie en lien avec le virus Zika a été détecté en Catalogne, le premier dans toute l’Espagne. Cette malformation a été décelée chez le foetus d’une femme enceinte, entre 19 et 20 semaines. Le ministère de la Santé catalan a expliqué dans un communiqué jeudi 5 mai, que la femme est atteinte du Zika et de la Dengue. Le virus avait été détecté il y a quelques mois chez cette femme, et son bébé était en parfaite santé à ce moment là.

La microcéphalie correspond à une taille anormale de la boîte crânienne, et donc à un développement du cerveau insuffisant. Cette malformation irréversible peut être détectée pendant la grossesse, mais aussi à la naissance. Depuis plusieurs mois, des médecins et scientifiques avancent le possible lien entre le virus Zika et la microcéphalie. Courant avril, le New England Journal of Medicine a publié les résultats d’une étude de chercheurs américains démontrant la relation entre les deux.

Une stricte surveillance des femmes enceintes

En Catalogne, quatre femmes enceintes sont touchées par le virus Zika. Elles font l’objet de contrôles réguliers afin de surveiller l’évolution du foetus, aucune malformation n’avait été détectée jusqu’à maintenant. Les autorités sanitaires ont informé que les “trois autres foetus évoluent positivement”. Elles ont également ajouté qu’une femme infectée par le virus Zika il y a quelques mois vient d’être mère et que le bébé est en parfaite santé.

L’Agence de Santé Publique de Catalogne recommande aux femmes enceintes qui doivent se rendre dans des zones endémiques de reporter leur voyage jusqu’à la fin de leur grossesse. Actuellement, il existe 39 personnes affectées par le virus Zika en Catalogne.