Search for content, post, videos

Le ministre de l’économie catalan demande une hausse massive des impôts

oriol junqueras

Oriol Junqueras, chef de file de la gauche indépendantiste et ministre catalan de l’économie, veut augmenter lourdement l’impôt sur le revenu. Une mesure qui fait polémique au sein même du gouvernement.

L’impôt sur le revenu en Espagne (IRPF) est prélevé d’une part par le gouvernement central et de l’autre par les gouvernements régionaux. Le taux national est unique, mais le taux régional est décidé par chaque région. La Catalogne prélève l’un des taux les plus forts en Espagne, surtout sur les plus bas salaires.

Combien allez-vous payer si la mesure est votée ?

Le système de l’impôt sur le revenu, qui est retenu à la source c’est-à-dire directement sur votre fiche de paie, se calcule par tranches de revenus.


Lire aussi : Déclaration d’impôts en Espagne, comment ça marche ?


Selon la mesure proposée par Oriol Junqueras, les individus gagnant 12.450 euros annuels seraient taxés à hauteur de 11,66%, soit 0,35% de moins que le taux actuel de 12% qui continuerait à s’appliquer sur le tronçon compris entre 12.451 euros et les 17.707 euros. Les plus bas salaires verraient donc leurs impôts baisser (140 euros de moins par an pour un revenu de 1000 euros bruts par mois).

Si vous gagnez entre 17 700 à 33 007 euros, entre 33 007 et 53 407 euros ou entre 53.407 et 90.000, les taux resteraient inchangés, respectivement de 14%, 18,50% et 21,5%.

Entre 90.000 et 120.000 euros, le taux d’imposition du gouvernement de Catalogne serait de 24,5% (actuellement 21,5%) et au-dessus de 120.000 le taux passerait à 25,5%. Le système actuel prévoit davantage de tranches pour les hauts revenus avec un taux de 23,5% de 120.000 à 175.000 euros annuels, et de 25,5% au-dessus de 175.000 euros. La hausse d’IRPF pour un individu avec des revenus annuels de 120.000 euros correspondrait donc à 3660 euros par an.

Pourquoi ça fait polémique ?

Oriol Junqueras leader de la gauche indépendantiste, fait partie de la coalition Junts Pel Si qui regroupe les mouvements politiques en faveur de la séparation de la Catalogne avec l’Espagne. Carles Puigdemont, le président de la Catalogne, fait aussi partie de la coalition Junts Pel Si, mais appartient au parti de centre-droit Convergencia, qui est plutôt libéral et s’oppose à toute hausse d’impôts.

Francesc Homs, le chef des députes de Convergencia au parlement national, a recadré le ministre de l’économie en déclarant qu’il n’était “pas question du hausse des impôts de la part du gouvernement catalan”. Le président catalan Carles Puigdemont a personnellement taclé Oriol Junqueras en précisant que la hausse de l’IRPF n’était pas prévue dans le prochain budget de la Catalogne.

Et c’est justement ce budget qui pose problème. La coalition indépendantiste ne dispose pas de la majorité absolue au parlement de Catalogne pour voter le budget 2016. Elle a besoin des voix des indépendantistes d’extrême gauche la CUP pour faire passer le budget. La CUP qui soutient Junqueras dans son projet de hausse d’impôts. Si la hausse n’est pas approuvée, les dix députés d’extrême gauche voteront contre la proposition de budget. De son côte, la droite du Partido Popular propose de baisser massivement toutes les tranches d’impositions et invite Convergencia à voter avec elle.

Certains voient dans cette rivalité affichée entre la gauche et la droite indépendantiste, le début de la campagne pour les législatives espagnoles du 26 juin où les deux partis se présentent séparément.

L’impôt sur le revenu en Espagne

L’IRPF correspond à la somme prélevée par l’Etat (le taux national) + la somme prélevée par la communauté autonome de résidence (ici, le taux catalan).

Taux national

  • Jusqu’à 12.450 euros : 9,50%
  • Entre 12.451 et 20.200 euros : 12%
  • Entre 20.200 et 35.200 euros : 15%
  • Entre 35.200 et 60.000 euros : 18,50%
  • Plus de 60.000 euros : 22,50%

Taux catalan

  • Jusqu’à 17.707,20 euros : 12%
  • Entre 17.707,20 et 33.007,20 euros : 14%
  • Entre 33.007,20 et 53.407,20 euros : 18,50%
  • Entre 53.407,20 et 120.000,20 euros : 21,50%
  • Entre 120.000,20 et 175.000,00 euros : 23,50%
  • Plus de 175.000,00 euros : 25,50%

Taux IRPF 2016