Search for content, post, videos

Début du procès de Lionel Messi pour à Barcelone

procès-barcelone

Le jugement de Lionel Messi pour fraude fiscale commence le 31 mai et durera jusqu’au 2 juin, au Tribunal de Barcelone. Le joueur du FC Barcelone risque 22 mois et 15 jours de prison ferme.

Le procès du joueur du Barça Lionel Messi débute le 31 mai au Tribunal de Barcelone et se terminera le 2 juin. Le joueur argentin et son père, Jorge Horacio Messi, sont accusés d’avoir détourné 4,16 millions d’euros. Ils auraient utilisés des sociétés-écrans en Uruguay et au Belize, des paradis fiscaux à cette période, pour cacher des revenus dérivés du droit à l’image de Lionel Messi, en 2007, 2008 et 2009. Ce procès est très attendu, puisqu’il arrive trois ans après les accusations de l’avocat de l’Etat, qui représente le Trésor Public. Plus de 200 journalistes du monde entier se sont accrédités pour le suivre.

procès fc barcelona

Plus de 200 journalistes du monde entier suivront le procès

Le premier jour, mardi 31 mai, correspond aux questions préalables, c’est-à-dire que les parties exposent les arguments juridiques et des témoignages sont écoutés. Mercredi 1er juin sera le jour des déclarations de témoins et d’experts. Enfin, Lionel Messi comparaîtra le jeudi 2 juin aux côtés de son père. S’il y a du retard, les deux accusés seront écoutés vendredi 3 juin. Lionel Messi est uniquement obligé de se présenter au tribunal le jour de sa déclaration, comme le stipule la loi dans les affaires où moins de deux ans de prison sont requis.

“C’est mon papa qui s’occupe des questions d’argent”

L’avocat de l’Etat a demandé 22 mois et 15 jours de prison ferme, ainsi qu’une amende correspondant à la somme détournée, soit 4,16 millions d’euros. Selon le journal El Paísl’avocat de l’Etat a déclaré que même si le joueur n’est “pas un as des finances, il a détourné le paiement de ses impôts de façon consciente et volontaire”. Deux circonstances atténuantes pourront alléger la peine du joueur : la réparation des dommages et reconnaître les faits. Deux mois après les accusations, Lionel Messi avait déjà reversé 5 millions d’euros au fisc espagnol en “réparation”.

La stratégie de défense semble éloigner Lionel Messi de la gestion de l’argent pour que la responsabilité revienne à son père. Selon le journal El Periódico, en septembre 2013 lors de sa déposition devant le juge d’instruction à Gavà, le joueur avait affirmé :“j’ai signé, mais je ne regarde jamais les contrats, je ne sais pas ce que je signe”, en ajoutant “la question de l’argent, c’est mon papa qui s’en occupe. Et j’ai confiance en lui”. Une version qui avait été rejetée par le juge d’instruction, mais aussi par l’avocat de l’Etat. De plus, l’apparition récente du nom de Lionel Messi dans l’affaire des Panama Papers ne joue pas en sa faveur.

Cependant, le scénario de voir la star du Barça en prison s’avère peu probable. En Espagne, lorsqu’il s’agit d’un premier délit et que la peine demandée est inférieure à deux ans, la loi prévoit la possibilité de ne pas appliquer l’incarcération.