Search for content, post, videos

La route des commerces disparus de Barcelone

À Barcelone, il est possible de partir à la trace des commerces disparus grâce aux plaques de la mairie qui leur rend hommage.

De nombreux commerces historiques ont fermé leurs portes à Barcelone. Librairies, pharmacies, tailleurs, quincailleries et autres boutiques mythiques ont du tirer leur rideau. Certaines ont traversé le temps et ont marqué plusieurs générations, mais ces commerces emblématiques n’ont pas tout à fait disparus. En plus de leur façade, il suffit de regarder le sol pour y voir une plaque sur laquelle est inscrite la phrase suivante: “La mairie de Barcelone en reconnaissance à XX pour ses années de service à la ville”, ainsi que les dates d’existence.

Cet hommage permet de faire découvrir aux visiteurs une partie historique de Barcelone. Ils peuvent suivre les emplacements des plaques pour visiter la ville d’une façon différente. Cette plaque de fer et de bronze a été crée par Enric Satué. Pour l’obtenir, le commerce doit remplir quelques conditions au préalable, comme avoir conservé le caractère original de son aspect extérieur et être resté 50 ans au même endroit.


Lire aussi : Les lieux disparus de Barcelone


Plus d’une vingtaine de boutiques ont été contraintes de fermer et les raisons sont multiples. Il y a eu la hausse des loyers, mais aussi le manque de successeurs ou un changement d’activité. Par exemple, la chapellerie Rei de les Gorres a fermé ses portes en 2008 à cause d’un plan urbanistique. Fondé en 1907, ce commerce est aujourd’hui à l’abandon. Il y a également El Indio, mythique magasin de tissus dans le Raval qui a fermé alors qu’il existait depuis 1870, ou Musical Emporium qui était situé sur la Rambla de Canaletes.

Il y a quelques mois, la mairie a annoncé l’adoption d’un Plan de Protection des commerces emblématiques de Barcelone afin de les aider à survivre. Plus de 200 lieux sont concernés par ce plan.

Carte des anciens commerces de Barcelone

Source: La Vanguardia