Search for content, post, videos

Menace terroriste : Barcelone sous tension

Depuis les attentats contre Charlie Hebdo survenus en France en janvier 2015, l’Espagne est passée au niveau 4 sur 5 d’alerte anti-terroriste. Les points sensibles de Barcelone sont sous haute surveillance, d’autant plus la Sagrada Familia a été menacée cet été par l’Etat islamique. 

Photos: TR/Equinox

Depuis plusieurs mois, les Barcelonais croisent le chemin de policiers armés à des zones d’affluence, comme la Rambla ou l’aéroport. Contacté par Equinox, les Mossos d’Esquadra (la police catalane) ont expliqué que “depuis les attentats contre Charlie Hebdo, survenus le 7 janvier 2015, Barcelone et le reste de l’Espagne sont en niveau 4 d’alerte anti-terroriste sur une échelle de 5”. En Espagne, il existe 5 niveaux d’alerte. Le niveau 5 signifie que la menace est imminente. La police a ajouté que depuis janvier 2015, malgré les autres attentats survenus depuis, les mesures étaient restées inchangées puisqu’elles correspondent toujours au niveau d’alerte dans le pays.


Lire aussi : Les écoles catalanes mobilisées contre le djihad


Pour les Mossos, “l’objectif est de protéger au maximum les habitants et les visiteurs (…). Tous les points critiques sont surveillés dans toute la Catalogne, les aéroports, les ports, les voies de communication, mais aussi les musées et les hommes politiques, comme le président”.

Malgré cette surveillance, les habitants restent vigilants, et ce encore davantage depuis les attentats de Paris en novembre dernier. Ils appellent de manière beaucoup plus systématique s’ils identifient un objet suspect. Ainsi en 2014, la police a reçu 105 avis de supposés explosifs ou colis suspects. Et entre janvier et août 2016, il y en a eu 433, dont 85% à Barcelone. Toutes ces alertes se sont révélées fausses mais la police se félicite de la coopération de la population.

La Sagrada Familia visée

Une image diffusée par l’État Islamique durant le mois d’août a tiré la sonnette d’alarme à Barcelone. Sur cette photographie, on voit des monuments mondiaux visés par les terroristes. Parmi eux, la Statue de la Liberté à New-York, le Colisée à Rome, Big Ben à Londres, mais aussi la Sagrada Familia à Barcelone.

Selon El Periódico, cette découverte a provoqué une réunion de la police catalane avec les responsables de la sécurité de la basilique. Ensemble, ils auraient pris de nouvelles mesures pour améliorer la protection du temple. Des faits nuancés par le porte-parole des Mossos d’Esquadra, Xavier Porcuna, qui explique que les “Mossos ont l’habitude de se réunir avec les responsables de la Sagrada Familia comme le font le reste des agents dans le Plan Opératif Spécifique mis en place pour prévenir de la menace djihadiste”.

securité poilce espagneJordi fait partie de l’équipe des Mossos d’Esquadra qui surveille la Sagrada Familia. Il estime que “même avec la diffusion de ce genre d’images, il n’y a pas de mesures supplémentaires mises en place car nous sommes déjà au maximum, le niveau d’alerte 5 signifierait que la menace est imminente”. Le policier aimerait voir déployées davantage de forces sur le terrain : “pour un niveau maximum, nous sommes une seule fourgonnette pour surveiller la Sagrada Familia et ses abords (…). Après, tous les points sensibles sont surveillés, que ce soit la gare de Sants, la place Catalunya, etc.”.

Le porte-parole de la police s’est voulu, lui, plus rassurant, précisant à la rédaction d’Equinox que “la protection des citoyens face à la menace terroriste est devenue une priorité et l’une de nos activités principales. (…) Bien sûr que nous prenons des mesures après des faits comme la diffusion de cette image en août, mais on ne peut pas donner plus de détails sur nos actions, pour des raisons évidentes de sécurité”.