Search for content, post, videos

À Barcelone, les studios se louent à prix d’or

Des appartements de 15 mètres carrés presque sans lumière ou des anciens débarras transformés en logements, voici les annonces immobilières que l’on trouve aujourd’hui à Barcelone, et à des prix hallucinants. 

Si Paris et Londres ont la réputation de proposer des logements trop petits à prix d’or, Barcelone pourrait prendre le même chemin. Les récentes études sont unanimes, les prix des loyers ne cessent d’augmenter dans la capitale catalane. Cette flambée des prix vient de la pénurie d’appartements à louer de manière conventionnelle. Parce que la rentabilité est bien supérieure, beaucoup de logements sont désormais exclusivement réservés aux touristes, ainsi la demande est devenue plus importante que l’offre.


Lire aussi : À Barcelone, la crainte d’une nouvelle bulle immobilière se fait sentir


Selon le journal El Periódico, sur la plupart des sites web d’annonces immobilières, les appartements de 40 m2 ou moins représentent seulement 10% de l’offre et la majorité font entre 10 et 30 m2. Les logements de cette taille sont plutôt recherchés car ils sont parfaitement adaptés à des personnes seules ou des couples. Cependant, sur environ 500 appartements disponibles, seul un quart coûte moins de 700 euros.

Plus de 1.000 euros pour un 15m2

Ainsi une grande partie des studios ne sont pas accessibles à toutes les budgets. Par exemple sur le site Idealista, dans le quartier du Raval, on peut trouver un appartement de 25 m2 à 650 euros mensuels, dans un immeuble sans ascenseur. Dans La Dreta de l’Eixample, un vieil appartement de 32m2 est à louer 800 euros par mois.

Lorsqu’on s’intéresse aux studios plus petits, les prix surprennent encore plus. Un studio de 15 m2 meublé dans L’Antigua Esquerra de l’Eixample est à louer 1.050 euros. Dans le Raval, on peut voir un charmant studio meublé de 15 m2 à 1.100 euros et à Sant Pere – Santa Caterina i la Ribera un 15 m2 à 1.200 euros. Le loyer dépasse 1.000 euros lorsque l’appartement est lumineux et rénové récemment, des qualités que pourtant tous les locataires recherchent.

Des appartements non habitables

Ces annonces sont communes mais elles ne respectent pas toujours la loi en vigueur. Pour louer ou vendre un logement à Barcelone il faut posséder le certificat d’habitabilité. Tous les propriétaires n’ont pas ce document. Selon un décret de 2012 du gouvernement catalan, les nouvelles constructions doivent faire au moins 36 m2 et celles construites avant 1984 au moins 20 m2. Le décret énonce également d’autres conditions comme la taille des fenêtres ou la hauteur du plafond.

Joan Balanyac le vice-président de FAVB, la Fédération des associations de quartiers de Barcelone, a expliqué dans El Periódico que “si la mairie met des amendes aux annonces touristiques sans licence, elle devrait utiliser le même mécanisme pour freiner la promotion de ceux qui n’ont pas de certificat”.