Search for content, post, videos

Aide de 400 euros pour les réfugiés en Catalogne

université espagne syriens

Le gouvernement catalan a annoncé la mise en place d’un plan d’aide aux réfugiés au mois de mai. Il comprendra une allocation de 400 euros, ainsi qu’un accompagnement personnalisé. 

Le gouvernement catalan vient de présenter son premier plan d’accueil et d’attention aux réfugiés. Il propose une aide financière aux alentours de 400 euros mais aussi des activités pour aider les réfugiés à s’intégrer pendant un an. Le Programme Catalan prévoit un million d’euros pour faire face aux “carences” du plan de l’Etat espagnol a expliqué Oriol Amorós, le secrétaire de l’Egalité, Migrations et Citoyenneté. La conseillère du Travail, des Affaires Sociales et Familiales, Dolors Bassa déplore que “l’Etat espagnol ne tienne pas ses promesses”.

La Catalogne souhaite s’inspirer de plans d’intégration à succès, comme ceux qui ont été faits en Islande, au Canada et au Québec. Le plan permettra de faciliter l’accueil des personnes qui arrivent, même si elles ne sont pas autonomes au niveau linguistique, relationnel et professionnel.


Lire aussi l’article: Comment aider les réfugiés à Barcelone ?


Les aides, qui n’excéderont pas le revenu minimum d’insertion sociale et qui ne prendront pas en compte des prestations comme le logement, se verseront individuellement. Dans le cadre de familles, le montant sera supérieur et proportionnel.

Pour bénéficier de cette aide, les personnes devront être reconnues comme réfugiés ou demandeurs d’asile, être résidentes en Catalogne pendant au moins un an, avoir des revenus inférieurs à ceux du revenu minimum d’insertion sociale, ne pas toucher d’autres revenus ou aides et accepter de suivre le plan individuel d’activité (PIA). En effet, l’aide sera distribuée en contrepartie de la réalisation d’une série d’activités par le réfugié pour son intégration. Si ce n’est pas le cas, l’aide sera retirée.

Des volontaires recherchés

Le plan commencera sa phase pilote en mai avec une centaine de réfugiés et 500 mentors. Ces derniers seront des volontaires qui organiseront des ateliers d’aide et de suivi dans le cadre du plan individuel d’activité. Ils accompagneront les réfugiés dans leur intégration, à travers l’apprentissage de la langue et la recherche d’un emploi.

Un réfugié aura entre trois et cinq mentors. Chacun devra lui consacrer entre deux et quatre heures par semaine pendant un an. Ainsi, la Catalogne a lancé un appel pour trouver 500 volontaires d’ici le mois de mai. Après un entretien, le mentor sélectionné devra suivre une formation de 30h.

En 2016, la Catalogne a accueilli 471 réfugiés, ce qui est peu selon Dolors Bassa. Elle estime que la communauté autonome pourrait en accueillir 1.250.