Search for content, post, videos

Jean-Luc Mélenchon favorable à un référendum en Catalogne

Le candidat à la présidentielle Jean-Luc Mélenchon se prononce en faveur du référendum indépendantiste en Catalogne, tout en se déclarant opposé à l’indépendance de la Catalogne.

En Espagne, l’ensemble de l’échiquier politique s’oppose au référendum d’indépendance que le président catalan Carles Puigdemont a promis d’organiser avant fin septembre 2017. Tous, sauf plusieurs formations de gauche radicale. Même rejet de l’autre côté des Pyrénées, tous les partis se retranchant derrière le discours officiel de la diplomatie française : il s’agit d’une affaire interne à l’Espagne mais nous voulons une Europe unie. Tous, sauf La France Insoumise, la formation de Jean-Luc Mélenchon, candidat à l’élection présidentielle.




Jean-Luc Mélenchon, qui a consigné dans son programme “la tenue démocratique du référendum d’autodétermination en Nouvelle-Calédonie en 2018″, affirme que le peuple catalan possède une identité propre de par sa culture et sa langue. A l’instar de Podemos, “un parti cousin”, l’équipe de J.L. Mélenchon dit soutenir l’idée d’un référendum tout en étant opposée à l’indépendance de la Catalogne.

Le candidat de la France insoumise rejette toute forme d’indépendance de la Catalogne, car “cela ferait le jeu de l’Union européenne qui cherche à créer l’Europe des régions”.  Contacté par Equinox, Djordje Kuzmanovic, en charge des questions internationales et de défense pour La France insoumise, explique au nom de son candidat que “l’on n’a pas besoin d’un nouvel Etat catalan” en Europe mais pense que “le peuple doit pouvoir s’exprimer”. Le parti estime toutefois que le conflit catalan reste une affaire espagnole, et que ce n’est pas un sujet qui sera au cœur de la campagne présidentielle de Jean-Luc Mélenchon.

Le candidat se place en quatrième position selon les derniers sondages, à égalité avec le candidat socialiste Benoît Hamon, avec 11,5% d’intentions de vote.