Search for content, post, videos

Sondage – Le non à l’indépendance gagnerait en Catalogne

Le baromètre du CEO (le centre d’étude et d’opinion de la Catalogne) qui vient de sortir aujourd’hui donne l’indépendantisme à la baisse. En revanche, l’immense majorité des Catalans souhaite voter lors d’un référendum 

Sonnette d’alarme pour les indépendantistes, le CEO dans son enquête rendue publique aujourd’hui traduit une baisse relative pour le séparatisme catalan.

A la question “Souhaitez-vous que la Catalogne devienne un état indépendant ?” 43.3 % des personnes interrogées répondent oui, 48.5 % non, tandis que 5.6% ne savent pas et 1.6% refusent de se prononcer. C’est chez les votants de Junts Pel Si (coalition indépendantiste droite/gauche) et de la Cup (extrême-gauche) que l’on retrouve les scores les plus hauts en faveur du oui : 90,9 et 87.1%.  A l’opposé, 96,9% des votants de Ciutadans, 86,4% des socialistes, 51,9% de Podemos et 96,5% des conservateurs du PP répondent non. Les plus indécis sont les votants de Podemos avec près d’un électeur sur dix qui n’arrive pas à répondre à la question.

Plébiscite pour un référendum

Si les résultats sont serrés pour l’indépendance, en revanche, on ressent un net désir de la société catalane en faveur de la tenue d’un référendum : 73,6 % des personnes veulent un référendum, 50,3% dans tous les cas, et 23.3% uniquement si l’Espagne l’autorise. Une forte participation serait à prévoir : 79,4% des citoyens se déclarent certains d’aller voter.

La situation de l’autonomie catalane actuelle semble ne satisfaire qu’une minorité de Catalans (25.5%), au contraire 63.3% des interrogés pense que le niveau d’autonomie est insuffisant. En réponse, 37,3% veulent que la Catalogne soit un état indépendant, 28,5% veulent garder le statut d’autonomie, 21,7% que la Catalogne devienne un état fédéral.

Les votants de Junts Pel Si (82.8%) et la Cup (78,6%)  veulent l’indépendance, ceux de Ciutadans (60,2%), les socialistes (52.1%) et le PP (64,9%) veulent une autonomie. Ceux de Podemos (47,2%) veulent un état fédéral.

36,7% se sentent autant espagnols que catalans, 23,3% se sentent uniquement catalans, 22,6% se sentent plus catalans qu’espagnols, 7,6% se sentent seulement espagnols et 5% se sentent plus espagnols que catalans.

Le moral de Catalans

43,7% des personnes interrogées pensent que le principal problème actuel en Catalogne est l’insatisfaction politique, le chômage et la précarité arrivent en 2e place. 52% des Catalans déclarent être peu satisfaits du fonctionnement de la démocratie et 54,9% n’ont pas confiance dans les partis politiques actuels. Plus de 8 Catalans sur 10 n’ont pas confiance en leurs dirigeants politiques. Paradoxalement, 50,5% sont satisfaits de l’action de la Generalitat. A l’inverse, 80,4% sont mécontents du gouvernement espagnol.

48,7% des personnes interrogées estiment que la situation économique en Espagne est mauvaise, tandis qu’ils sont 40,3% à penser la même chose de la Catalogne. A l’inverse, ils sont 25,5% à penser que la situation économique de la communauté autonome est bonne, et 13,5% à déclarer que la situation économique espagnole est bonne. Enfin, 89,7% des Catalans s’estiment satisfaits de leur vie actuelle.

Par ailleurs, 49,5% des Catalans se déclarent assez bien informés sur ce qu’il se passe politiquement en Catalogne. 78,3% s’informent via la télévision (majoritairement TV3 à 41%), 42,5% par Internet, 42% par la presse écrite et 35,3% par la radio.

Les indépendantistes pourraient devenir minoritaires au Parlement

Conséquence directe du reflux indépendantiste, les partis séparatistes pourraient perdre la majorité au parlement. Junts Pel Si passerait de 62 députés à entre 60 -fourchette haute- et 58 -fourchette basse-. Leurs alliés de la Cup passeraient de 10 à 8 députés.  La majorité absolue fixée à 68 siège se trouverait fragilisée. Ciutadans obtiendrait 20-21 sièges (contre 25 actuellement ) la branche locale de Podemos 18-19 (contre 11), les socialistes 15-16 (aujourd’hui 16) et le PP 13 (contre 11).