Search for content, post, videos

Création d’un RSA en Catalogne

Dès le mois de septembre, il sera possible de toucher le RSA en Catalogne. Le gouvernement catalan et les entités de l’ILP auraient trouvé un accord.

Dans quelques mois, les habitants pourront percevoir le Revenu Garanti de Citoyenneté (Renta Garantizada de Ciudadanía en espagnol) en Catalogne. Selon l’agence de presse Europa Press, les entités initiatrices de l’Initiative Législative Populaire (ILP) viennent d’arriver à un accord de principe avec le gouvernement catalan. Il sera voté ce jeudi 11 mai par la Commission de l’ILP. Une fois confirmé, il sera ensuite présenté lundi à la Generalitat.

Après la ratification parlementaire, les premiers versements pourraient s’effectuer en septembre. Pour les organisations, la mise en place de cet équivalent du RSA représente l’acquis social le plus important de ces dernières années et un outil majeur pour combattre la pauvreté.


Lire aussi: Aides sociales: l’Espagne en retard sur la France


Les conditions

Concrètement, la prestation atteindrait les 550 euros mensuels par personne. Le ministère du Travail et des Affaires Sociales et Familiales a calculé que plus de 29.000 personnes, qui touchent actuellement le Revenu Minimum d’Insertion (426 euros mensuels), pourront en bénéficier. 7.000 foyers monoparentaux avec des contrats à temps partiel seront également concernés.

Les demandeurs doivent avoir plus de 23 ans et avoir épuisé toutes les prestations possibles. Le RSA doit apparaître comme un dernier recours après six mois sans revenus. Les bénéficiaires ne peuvent pas être propriétaires d’un bien immobilier, excepté leur logement habituel.

La prestation sera ensuite universalisée d’ici 2020. Elle ira de 664 euros mensuels à un maximum de 1.200 euros mensuels. Ce montant maximum pourra être touché par les foyers composés de deux personnes ayant trois enfants mineurs à charge. Toutefois le syndicat CC.OO. de Catalunya souligne que le texte a “des limites” pour réellement combattre la pauvreté liée aux salaires insuffisants des travailleurs.