Search for content, post, videos

Vibrant hommage du Camp Nou aux victimes de Barcelone et Cambrils

Le Camp Nou a rendu un vibrant hommage aux victimes des attentats de Barcelone et Cambrils (photo: Olivier Goldstein / Equinox)

Le stade du F.C. Barcelone a rendu hommage dimanche soir aux victimes des attentats de Barcelone et Cambrils perpétrés jeudi et vendredi. Ce fut beau et émouvant, mais aussi plein de vie. 

Photo: OG/ Equinox

Trois jours après les attentats qui ont fait 15 morts et plus de 100 blessés, Barcelone a rendu un nouvel hommage aux victimes dans l’un des endroits les plus emblématiques. Après une messe à la Sagrada Familia le matin, c’est le Camp Nou, le temple des fans du F.C. Barcelone, qui a respecté une minute de silence avant la rencontre entre le Barça et le Betis Séville, avant de vibrer sur les exploits de Messi et compagnie.

Autour du stade tout est presque normal

Un peu plus tôt aux alentours du stade une apparente normalité régnait. Les touristes attendaient comme à leur habitude 2 heures avant le match pour pénétrer dans l’enceinte qu’ils voient tant à la télé. Seules la réduction de la Travessera de les Corts de 4 à 2 voies et de la rue Aristides Maillol, de 3 à 1, le reste étant occupés par des cars de police, rappelaient que Barcelone vivait un peu plus stressée depuis jeudi 17 heures.

Dans l’enceinte, les contrôles étaient à peine plus sévères, la police ayant pris soin en début de journée de prévenir les fans de venir à l’avance et sans grand sac. Les supporters en profitaient pour se presser au Megastore du stade, aux buvettes, et devant la bâche “Tots Som Barcelona” tendue sur la façade principale du Camp Nou. A peine remarquait-on la présence de policiers en armes et les drapeaux en berne.

“Jamais personne ne pourra nous faire plier”

Dans le stade lui-même, la sono crache ses habituels tubes pour faire monter l’ambiance tandis que les joueurs du Barça sortent vers 19h45 pour s’échauffer. Les socios les plus inconditionnels du Barça situés dans le virage nord prennent place, tous habillés de noir pour l’occasion. Alors que les joueurs sont prêts à entrer sur le terrain, le speaker du Camp Nou Aleix Santacana rend lui aussi hommage aux victimes lors de la composition des équipes. “N°1, Barcelona Ter Stegen, N°4, Barcelona Rakitic… N°10: Barcelona Messi…”. Les footballeurs entrent sur le terrain avec un brassard noir et un maillot exceptionnellement floqué “Barcelona”. S’ensuit une minute de silence merveilleusement respectée en présence de Joaquim Forn, le Conseiller de l’Intérieur de la Catalogne, Pere Soler, Directeur général de la Police, Josep Lluis Trapero, Chef des Mossos d’Esquadra, et Camí Mendoza, la Maire de Cambrils, tous invités dans la loge présidentielle du F.C. Barcelone. Le Club le plus emblématique de la ville voulait ainsi rendre hommage institutionnellement aux autorités qui travaillent depuis jeudi d’arrache-pied pour maîtriser les terroristes auteurs des attentats de Barcelone et Cambrils.

Les ultras déroulaient ensuite une banderole “Mai ningu no ens podra torcer” – “Jamais personne ne pourra nous faire plier”, paroles de l’hymne du Club – tout en criant “No tinc por” – “Je n’ai pas peur” – expression utilisée par les Barcelonais depuis l’attentat de jeudi. Un hommage auquel s’est joint le Bétis Séville en se mélangeant aux footballeurs du Barça lors de la photo d’avant-match. La rencontre peut commencer.