Search for content, post, videos

L’Espagne bloque les cartes bancaires du gouvernement de Catalogne

A moins de deux semaines du référendum indépendantiste, la tension monte encore d’un cran avec l’annonce du blocage des hauts responsables du gouvernement catalan par l’Etat espagnol.

Demain matin à la première heure, le gouvernement de Catalogne va avoir tous ses comptes bancaires bloqués par l’Espagne.

Le gouvernement catalan ne dispose pas de fonds propres. L’argent des impôts prélevés en Catalogne part directement à Madrid. Pour financer le budget de la Generalitat, c’est donc le gouvernement espagnol qui reverse un certain budget chaque mois, notamment via une ligne de crédit sous le concept de Fonds de liquidités autonomiques (FLA). Cet argent est ensuite utilisé par le gouvernement catalan pour payer les fonctionnaires, les services publics et les fournisseurs.

Depuis que la Catalogne organise son référendum non autorisé, le ministère du budget espagnol réclame chaque semaine de la part de l’administration catalane une série de preuves comptables. Le but du gouvernement espagnol est de vérifier que l’argent n’est pas utilisé par la Generalitat pour financer l’organisation du référendum : achat d’urnes, impression de bulletins de vote, publicités, etc. La semaine dernière, le vice-président et ministre de l’économie catalan Oriol Junqueras a annoncé que la Catalogne n’enverrait plus de récapitulatif comptable d’ici le 1er octobre, date du référendum, car l’objectif du ministère du budget était de “politiser l’argent de la Catalogne”.

En représailles, l’Espagne va couper les vivres à la Catalogne. Le président Rajoy a fixé un ultimatum, qui s’achève demain matin, pour que la Generalitat envoie ses documents comptables, sans quoi, l’argent ne serait plus versé au gouvernement catalan mais directement aux fonctionnaires et fournisseurs. La Generalitat n’a pas envoyé son rapport comptable mais a tenté de déposer un recours contre la mesure de l’Etat devant le tribunal suprême. Un recours qui n’est cependant pas suspensif.

En complément de ce blocage des comptes, le ministre de budget espagnol, Cristobal Montoro, a demandé aux banques espagnoles de bloquer les cartes bleues des hauts dignitaires du gouvernement catalan. Officiellement, la mesure est prise afin d’empêcher des achats pour organiser le référendum via carte bancaire. Plus officieusement, des sources expliquent que les secteurs les plus radicaux du conservatisme espagnol veulent que l’indépendantisme catalan soit totalement “humilié”.