Search for content, post, videos

Le Palau Robert, symbole de la bourgeoisie et de la culture à Barcelone

palau robert visite barcelone

Situé à l’angle du Passeig de Gràcia et de l’avenue Diagonal, le Palau Robert est un bâtiment historique de Barcelone. Symbole de la bourgeoisie catalane, il accueille aujourd’hui des expositions et cache le bureau d’Artur Mas, ancien président de la Catalogne.

Le Palau Robert, un édifice à l’allure sobre et classique, se place au 107 Passeig de Gràcia, à l’angle avec l’avenue Diagonal. On le connaît pour ses expositions gratuites et ses jardins agréables. Cet élégant bâtiment fait partie de l’histoire de Barcelone. Il faut remonter à la fin du XIXe siècle pour comprendre, là où tout a commencé.  

L’aristocrate Robert Robert Surís, connu aussi sous le nom de marquis de Robert, acheta des constructions à cet emplacement pour les détruire et y construire à la place sa résidence familiale. Il confie le projet à l’architecte français Henry Grandpierre. Les travaux pour ériger le Palau Robert se tiennent entre 1898 et 1903, sous la direction de l’architecte Joan Martorell i Montells.

À l’époque, Barcelone est en pleine expansion et transformation grâce au Plan Cerdà, approuvé par le gouvernement espagnol. Le Passeig de Gràcia devient un symbole de la bourgeoisie catalane, en accueillant de très belles maisons de familles aisées de la ville. Pour accompagner le Palau Robert et son style néoclassique, le propriétaire décide d’aménager un jardin paisible, pensé par Ramon Oliva, qui a réalisé ceux de plaça Catalunya. Des palmiers provenant de l’Exposition Universelle de 1888 sont même ajoutés au jardin. Le second bâtiment du Palau Robert sera construit quelques années plus tard.

Une inspiration venue de France

Pour en savoir plus sur l’histoire de cet endroit, Equinox a rencontré Ignasi Genovès, le directeur de la diffusion du gouvernement catalan, qui gère le Palau Robert. Il nous raconte que “le palais a été construit à la même période que de célèbres édifices modernistes, comme la Casa Batlló mais sort complètement du lot avec son style classique. C’est vraiment une curiosité pour l’époque car il se différenciait réellement de ce qui se faisait. Peut-être Robert souhaitait implanter un style parisien en faisant appel à un architecte français.”

Durant la guerre civile, le Palau Robert a été confisqué pendant trois ans. Il abritait le ministère de la culture de la Generalitat. Lorsque la guerre se termine en 1939, le lieu est rendu à la famille Robert. En 1945, il est vendu à un riche entrepreneur du nom de Julio Muñoz Ramonet, mais étant en conflit avec la Banque Centrale, celle-ci finira par récupérer le bien. Le 11 mai 1981, la Generalitat devient propriétaire du bâtiment. Mais tout démarre réellement en 1997, le “Palau devient cette année-là celui que nous connaissons actuellement, on a fêté les 20 ans du lieu l’an dernier” précise Ignasi Genovès.

Un haut lieu de culture

“Montrer la Catalogne au monde et montrer le monde à la Catalogne” telle est la raison d’être du Palau Robert explique le directeur de la diffusion. Le lieu accueille aujourd’hui l’office du tourisme et plusieurs expositions par an pour montrer “l’excellence de la Catalogne” aux citoyens, mais pas seulement. Le Palau Robert a le parti pris d’opter pour une programmation éclectique, “des domaines variés sont représentés, comme l’architecture ou la photographie. On ne présente pas des oeuvres d’un artiste comme des sculptures, ce n’est pas notre philosophie. On met en avant des personnalités et thématiques.” 

Actuellement, les visiteurs peuvent découvrir les superbes clichés de la photojournaliste catalane Joana Biarnés, qui a immortalisé l’Espagne dans les années 70. À l’étage, une exposition est dédiée aux 1000 artistes catalanes qui révolutionnent la musique. Cet été, il sera possible d’admirer des archives inédites de Mai 68 et l’an prochain, le Palau Robert rendra hommage à la chef étoilée Carme Ruscalleda.

Au-dessus des salles d’expositions, la bâtiment abrite un autre endroit à l’abri des regards: le bureau d’Artur Mas, président de la Catalogne entre 2010 et 2016. “Tous les anciens présidents ont droit à un bureau pris en charge par le gouvernement catalan, la Generalitat a l’habitude de louer des espaces extérieurs, mais Artur Mas a préféré un bureau appartenant déjà à la Catalogne pour faire des économies, c’est la première fois qu’un ancien président a son bureau ici” nous confie Ignasi Genovès.

Quant aux jardins et à l’auditorium, la Generalitat le prête à des institutions ou des ONG pour qu’elles organisent leurs événements. Dans la mesure où il n’y a pas de service de location, seules des organisations à but non lucratif sont sélectionnées. Le consulat général de France à Barcelone avait choisi à plusieurs reprises les jardins pour y faire sa réception du 14 juillet. Avec plus d’un million de visiteurs par an, le Palau Robert est bel et bien devenu une référence de la culture catalane à Barcelone.