Search for content, post, videos

Après la polémique, transformation du Zoo de Barcelone

Le Zoo de Barcelone prendra une nouvelle tournure dans les prochaines années. Le lieu se spécialisera dans les animaux en voie de disparition et la faune méditerranéenne.

Depuis quelques années, le Zoo de Barcelone est dénoncé par des associations de défense animale en raison des conditions dans lesquelles vivent certains animaux. Après plusieurs polémiques, les responsables viennent d’annoncer que le lieu allait faire l’objet de nombreux changements. Le nouveau plan prévoit un investissement de 64,4 millions d’euros, sur une période allant de 2018 à 2031.

Située dans le parc de la Ciutadella, le Zoo de Barcelone souhaite se spécialiser dans la faune méditerranéenne et les animaux en voie de disparition. L’endroit se débarrassera d’une centaine d’espèces afin de pouvoir se consacrer à ces futures spécialités. Les Barcelonais pourront bientôt admirer des tritons, tortues géantes des Galapagos, loups, lynxes, à la place des félins, chameaux et dauphins. Le directeur Antoni Alarcón a expliqué que les visiteurs devront “accepter qu’un Aphanius d’Espagne, un petit poisson méditerranéen peut être aussi attractif qu’un albatros”.

Assurer le bien-être des animaux

Pour accueillir ces animaux, le lieu leur garantira de bonnes conditions de vie. Du côté des installations, les espaces feront l’objet de réaménagements. Les travaux seront effectués petit à petit, afin de ne jamais fermer le zoo. Les animaux pourront rester dans le Zoo de Barcelone que s’ils sont autochtones, menacés ou s’ils font partie de programmes internationaux de conservation “hors site” auxquels participe le lieu. Les espèces méditerranéennes permettraient de consolider la transformation du zoo comme une référence dans la faune proche géographiquement.

Pour mettre en oeuvre ces différents projets, le directeur a assuré qu’il attendrait l’approbation des membres de la fondation du zoo. Parmi eux figurent la municipalité, la société civile et la communauté scientifique. À long terme, Antoni Alarcón souhaiterait réhabiliter le bâtiment Hivernacle de la Ciutadella pour y installer une serre à papillons.